Intempéries : la Bretagne en alerte orange

  • A
  • A
Intempéries : la Bretagne en alerte orange
@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDÉO - Des crues sont attendues et sept rivières ont été placées en alerte orange.

L’INFO. La Bretagne est sur le qui-vive. La perturbation qui traverse la région, avec d'importants cumuls de pluie, "entraînera des débordements sur les cours d'eau", note le site Vigicrues, qui a donc décidé, mercredi, de placer cinq rivières bretonnes supplémentaires en alerte orange. Météo France a également placé le Finistère, le Morbihan et l'Ille-et-Vilaine en vigilance orange.

25 à 30 cm d'eau attendus à Morlaix. A la Vilaine médiane et à la Laïta, un fleuve côtier qui serpente de Quimperlé (Finistère) jusqu'à l'océan Atlantique, sont venus s'ajouter la rivière de Morlaix, l'Aulne, l'Odet, le Blavet et l'Oust, selon le site Vigicrues. La Laïta avait déjà commencé, vers 16h30, à mordre les barrières de sécurité installées près des quais du centre de Quimperlé, plus d'une heure avant la marée haute.

Conjuguée à des vents forts et des coefficients de marée croissants, la perturbation "aura particulièrement une incidence dans les estuaires bretons", selon la même source. Le coefficient de marée est de 100 pour mercredi soir et de 104 pour jeudi matin (le maximum étant de 120). Selon la préfecture du Finistère, quelque 25 à 30 cm d'eau sont également attendus dans la soirée à Morlaix, au point le plus bas de la ville, qui avait déjà été la proie d'une brusque montée des eaux le 24 décembre dernier.

aa

Déjà une victime. Un arbre déraciné à cause du vent est tombé sur une voiture sur la D775 près de Questembert (Morbihan) avec, à son bord, deux femmes. La passagère du véhicule, âgée de 54 ans, est morte sur le coup et la conductrice de 57 ans est légèrement blessée et surtout très choquée, selon les informations d'Europe 1.

Le département du Morbihan a été placé mardi en vigilance orange pour la journée de mercredi par Météo France pour les risques pluies, inondations et vagues submersion. "Le fait que ces évènements météorologiques se déroulent en journée et non pas la nuit crée un risque supplémentaire pour la sécurité des personnes", a souligné la préfecture, qui demande de restreindre ses déplacements, "notamment près des secteurs boisés en raison du risque avéré de chutes d'arbres". Elle recommande également "de ne pas s'approcher des côtes, cours d'eau et ouvrages de protection contre la mer, notamment sur la côte sauvage de Quiberon et les autres points exposés". "Cette vigilance doit s'exercer toute la journée, et particulièrement au moment de la haute mer attendue pour le milieu d'après-midi", a-t-elle ajouté.