Insémination : le sperme n'était pas le bon

  • A
  • A
Partagez sur :

L'hôpital d'Angers a été condamné par le tribunal administratif de Nantes à verser 4.000 euros à un couple pour une erreur médicale.

Les faits remontent à juin 2008, lors d'une insémination réalisée à l'hôpital d'Angers. En rapportant l'éprouvette vide dans son laboratoire, une technicienne se rend compte que le sperme que le médecin venait d’inséminer n’était pas celui du mari de la patiente. Cette dernière a été contrainte de prendre aussitôt une pilule du lendemain pour éviter la grossesse, rapporte Ouest-France.