Inondations dans le sud-ouest : des centaines d'évacuations
Inondations dans le Var © MAXPPP

Huit départements du sud-ouest étaient toujours placés en vigilance orange samedi soir.

Huit départements en vigilance orange. Plusieurs centaines de personnes ont été évacuées, en urgence ou surtout préventivement, dans le sud-ouest après les brusques inondations de la nuit de vendredi à samedi, qui n'ont pas fait de victime mais restaient sous surveillance avec huit départements en vigilance orange. Dans les Pyrénées-Atlantiques, département le plus touché surtout dans sa partie béarnaise, des cours d'eau comme l'Ousse, ont débordé dans des communes du piémont pyrénéen, avec un pic dans la nuit entre 23h et 03h: au total, les pompiers ont réalisé plus de 300 interventions sur ce département en 24 heures. Sur la commune d'Assat, à une dizaine de km de Pau, 100 chevaux et poneys d'un centre équestre inondé ont même dû être évacués.

Huit départements étaient samedi soir en vigilance orange crues, jusqu'à dimanche 16h : Ariège, Gers, Landes, Haute-Garonne, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Tarn-et-Garonne. Les alertes orange pluie-inondations et avalanches ont par contre été levées, avec des "pluies qui se sont très nettement atténuées", selon Météo France.

La carte de vigilance, disponible sur le site de Météo France : 

24.01 carte météo 930x620

© Capture écran Météo France

Les transports touchés. Au total, une trentaine de routes étaient coupées par des inondations dans les deux départements, pour la plupart des routes départementales; c'était le cas pour 23 d'entre elles dans les Pyrénées-Atlantiques. L'axe ferroviaire Pau-Dax était également perturbé, après que la voie ferrée a été inondée au niveau de la commune d'Artix. Un service de substitution entre Pau et Dax a été mis en place par la SNCF.

La vigilance reste en cours. Une montée du niveau des eaux devait continuer à affecter samedi plusieurs cours d'eaux: les préfectures surveillaient particulièrement certains secteurs comme la vallée de l'Ousse, dans les Pyrénées-Atlantiques, ou Peyrehorade (Landes), même si "le pic de précipitations est a priori derrière nous", a-t-on indiqué auprès de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques. La vallée d'Aspe-Ossau était également sous surveillance en raison d'un risque d'avalanche de niveau 5. Quelques coulées de neige, sans conséquence, avaient été signalées samedi matin. Selon Météo France, la vigilance orange devait se prolonger jusqu'à samedi 16 heures.