"Indignés" : la place de la Bastille évacuée

  • A
  • A
"Indignés" : la place de la Bastille évacuée
La police a évacué la place de la Bastille dimanche soir.@ MaxPPP
Partagez sur :

Comme les "indignés" en Espagne, un millier de jeunes ont manifesté à Paris contre la précarité.

La place de la Bastille à Paris a été investie par un millier de jeunes dimanche. Sur le modèle des "indignés" espagnols, ils entendaient protester contre "le chômage, la précarité et la corruption".

La police a entrepris dans la soirée de les évacuer. Sous les huées des manifestants, elle a démonté les tentes et tenté de faire descendre les jeunes juchés sur les marches de l'opéra Bastille. L'opération s'est déroulée sans violence.

La mobilisation parisienne a débuté le 19 mai. Elle fait écho au mouvement de contestation spontané, né le 15 mai à la Puerta del Sol à Madrid, permettant aux jeunes Espagnols d'exprimer leur ras-le-bol face à la crise économique et au chômage, qui touche près de la moitié de 25 ans.

Début de mouvement à Toulouse et à Lyon ?

A Toulouse, une trentaine de personnes et une douzaine de tentes ont également assuré la permanence des "indignés" place du Capitole. Ils devaient organiser une assemblée générale en début de soirée comme tous les soirs depuis une semaine.

A Bayonne, sur la côte basque, une centaine de personnes, essentiellement des jeunes, ont continué dimanche d'animer un "village des indignés" installé depuis mercredi.

A Lyon, ils étaient une soixantaine à s'être rassemblés en début de soirée place Bellecour.