Incendies à caractère raciste en Alsace

  • A
  • A
Incendies à caractère raciste en Alsace
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les maisons de familles turques ont été couvertes de croix gammées. Le drame a été évité.

Des croix gammées ont été tracées sur les murs. Recouvertes d'inscriptions à caractère néo-nazi dans la nuit de jeudi à vendredi, deux maisons abritant des familles d'origine turque ont également été la cible de tentatives d'incendie à Hoenheim, dans la banlieue de Strasbourg.

Les deux familles ont bien failli y rester. Réveillée à 4 heures du matin en sursaut, Céline, mère de famille, entend un crépitement et s'aperçoit qu'il y a le feu au niveau de la porte d'entrée. Elle prévient son mari qui va chercher à l'étage les enfants. La famille doit sortir par une fenêtre. "C'était vraiment tout juste, on a eu du mal à respirer, deux minutes de plus et c'était le drame", témoigne la jeune femme au micro d'Europe 1, encore sous le choc.

"La chasse aux loups est ouverte"

En sortant la famille s'aperçoit qu'il y a également le feu dans la maison d'en face, et que des croix gammées recouvrent leur maison et leur voiture. Les pompiers sont heureusement rapidement arrivés et le feu a pu être maîtrisé. Il n'y a pas eu de blessés.

La communauté turque sur place est sous le choc. Le maire de Strasbourg, Roland Ries, et le président de la Communauté urbaine de Strasbourg, Jacques Bigot, ont condamné "cet acte criminel qui vient allonger une série déjà bien trop longue d'actes à caractère xénophobe ou antisémite". Quant au maire d'Hoenheim, il estime que ces actes sont l'oeuvre de loups et qu'à présent "la chasse à ces loups-là est ouverte".

Une quinzaine de profanations et d'actes antisémites, antimusulmans ou antichrétiens ont été recensés durant l'année 2010 dans la Communauté urbaine de Strasbourg.