Ils menacent de faire sauter leur usine

  • A
  • A
Ils menacent de faire sauter leur usine
Partagez sur :

168 salariés de la fonderie DMI, à Vaux, ont entamé un bras-de-fer faute de repreneur.

05.02.blocage.DMI.menace.E1.FENEAU.930.620

Ils disent n'avoir "plus rien à perdre". 168 salariés de DMI, une fonderie de Vaux, dans l'Allier, menacent depuis mardi matin de faire sauter leur usine après y avoir placé des bouteilles de gaz sous tension, rapporte La Montagne. La raison de leur colère : le repreneur potentiel du site a annoncé qu'il ne ferait pas d'offre de reprise. Les salariés réclament que le groupe américain Platinium, "qui [les] a mis dans cette situation, revienne à la table des négociations".

Ils assurent aussi qu'ils ne discuteront pas "à moins de 50.000 euros par personne". Le 21 février, le tribunal de commerce de Montluçon doit statuer sur le sort de l'entreprise. Un dispositif de gendarmerie a été mis en place autour du site.

05.02.blocage.DMI.menace2.E1.FENEAU.930.620

© EUROPE1/FENEAU