Ils avaient agressé une journaliste

  • A
  • A
Ils avaient agressé une journaliste
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une mère et son fils avaient tendu un piège et avaient agressé une journaliste du Parisien.

Une mère et son fils ont été condamnés vendredi, respectivement, à six mois de prison avec sursis et trois mois avec sursis. Ils avaient agressé à Pontault-Combault fin octobre une journaliste du Parisien après la parution d'un article sur un bébé mordu par un chien.

8 jours d'ITT

La prévenue, âgée de 53 ans, grand-mère de l'enfant mordu par un chien, et le père de l'enfant, qui comparaissaient tous deux pour "violences volontaires en réunion ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à 8 jours", ont également été condamnés par le tribunal correctionnel de Melun à verser solidairement 1.500 euros de dommages et intérêts à la victime.

La femme et le père de l'enfant avaient frappé la journaliste du Parisien après lui avoir donné un rendez-vous pour apporter soi-disant des informations complémentaires sur l'affaire du bébé mordu par un chien.

Ils ne supportaient pas un article

La grand-mère et le père, "ne supportant pas la parution d’un article" sur l’affaire écrit par un autre journaliste et "souhaitant connaître l'origine des sources de la journaliste", ont tenté de "la forcer à monter dans leur voiture, elle est tombée à terre et ils l'ont assaillie de coups et d'insultes, avant de prendre la fuite", avait expliqué Me Basile Ader, avocat du journal.

"C'est un événement grave" car il y a un "vrai préjudice" et c'est "préoccupant si des personnes tendent des pièges à des journalistes", avait ajouté Me Ader.

La journaliste, qui présentait plusieurs hématomes, avait été blessée au visage et au corps.