Il rêve de reconstruire le France

  • A
  • A
Il rêve de reconstruire le France
Didier Spade, un armateur parisien, a présenté mardi son projet pour faire revivre la légende du France.@ DR
Partagez sur :

Didier Spade, un armateur parisien, a présenté mardi son ambitieux projet.Coût : 400 millions.

C'est un projet pharaonique. Didier Spade, un entrepreneur passionné de voile, ambitionne depuis trois ans de construire un paquebot de luxe, sur le modèle du France, fierté nationale dans les années 60.

Pour concrétiser son rêve, Didier Spade, qui a présenté son projet mardi, a cependant besoin de lever 400 millions d’euros. Avec un objectif : débuter la construction du bateau aux chantiers navals de Saint-Nazaire en 2013, pour le lancer fin 2015.

La présentation du projet en images de synthèse :

"Nous allons la phase de financement"

"La phase conceptuelle du navire est presque terminée, nous allons bientôt pouvoir lancer la phase de financement", a souligné Didier Spade jeudi lors de la présentation au public de la maquette du futur paquebot.

"Nous voulons créer un tour de table financier pour pouvoir engager la construction", a-t-il ajouté, précisant avoir "déjà rencontré quelques fonds d'investissement".

"Que chaque Français puisse s'approprier une part" du France

Une fois les financements réunis et la construction "bien avancée", l'homme d'affaires, qui exploite des bateaux de réception à Paris, souhaite introduire en Bourse 50% du capital de la future société d'exploitation à l'horizon 2014/2015.

"L'introduction en Bourse sera l'aboutissement final. Les actions seront proposées à des prix abordables, entre 50 et 100 euros, afin que chaque Français puisse s'approprier une part du France", précise l'armateur parisien.

Avoir l’impression de "séjourner sur une île"

Le futur paquebot, long de 255 mètres, large de 30 mètres, et haut de 50 mètres, a été conçu pour accueillir près de 600 passagers. Une capacité d’accueil limitée, loin des standards actuels, pour assurer tout le confort aux croisiéristes. Le paquebot sera notamment doté de deux piscines, de neuf restaurants, d'une salle de spectacle et d'un casino. La superficie minimum des cabines sera de 30m2.

Le projet présenté comporte une coque surmontée de deux superstructures, "un clin d’œil aux cheminées de l’ancien France", précise Didier Spade. Particularité du navire : la présence d’un jardin palmeraie de 1.500 m2, pour donner l’illusion au voyageur de "séjourner sur une île".  

"Digne héritier d’une tradition de luxe"

La passion de Didier Spade pour le paquebot France ne date pas d’hier. Il avait ainsi acheté aux enchères en 2008 le nez du fameux navire, avant son démantèlement dans un chantier naval indien, dernier étape d’une lente descente aux oubliettes pour un paquebot mythique.

Le France avait été lancé à Saint-Nazaire en 1960 :

"Sa légende demeure intacte et il restera toujours dans nos souvenirs", estime Didier Spade.  D’où son projet de construire un paquebot qui serait le "digne héritier d’une tradition de luxe, avec l’objectif d’en faire l’ambassadeur de l’exception française. "