"Il nous faut plus de capacité", dit le procureur de Nanterre

  • A
  • A
"Il nous faut plus de capacité", dit le procureur de Nanterre
@ MAXPPP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Robert Gelli demande à la garde des Sceaux plus de moyens pour les parquets.

Les procureurs tirent une nouvelle fois la sonnette d'alarme sur le manque de moyens des parquets. Invité lundi matin d'Europe 1, Robert Gelli, procureur de Nanterre et président de la Conférence nationale des procureurs de la République, a dénoncé le manque de magistrats. "Il y a trois magistrats du parquet pour 100.000 habitants en France, il y en a en moyenne 10 en Europe. Or nos missions sont beaucoup plus larges que dans les autres pays européens puisque nous travaillons depuis la prévention jusqu'à la répression. Notre société est de plus en plus en demande de justice et en attente de décisions. Nous sommes face à une difficulté qui n'est pas nouvelle mais qui arrive à un stade tel qu'il y a une sorte d'accumulation et d'asphyxie qui se met en place", a-t-il expliqué. 

"Il faut des moyens importants". "Rapprocher la justice des citoyens, c'est possible mais il faut des moyens importants et des décisions de fond aussi importantes. La justice n'a pas été traitée de façon correcte depuis des années. On savait depuis des années qu'il y a environ 300 magistrats qui partent à la retraite mais on n'en recrutait que 100. Donc au bout d'un moment, on a des postes qui sont vacants. Aujourd'hui, il faut occuper ces postes, sachant qu'il faut former les magistrats. Si on recrute aujourd'hui les magistrats, ils ne seront en poste que dans 31 mois. On est dans une situation de plus en plus compliquée au quotidien", a poursuivi le procureur de Nanterre.

"L'ex-procureur général de la Cour de Cassation, Jean-Louis Nadal, a fait 67 propositions. Nous souhaitons que l'essentiel de ces propositions et celles qui peuvent être mises en oeuvre le plus rapidement le soient, notamment s'agissant des moyens humains mais techniques, technologiques", a-t-il demandé.