Il le frappe à coups de tractopelle

  • A
  • A
Il le frappe à coups de tractopelle
@ MaxPPP
Partagez sur :

Les trois protagonistes d'une bagarre improbable ont été jugés lundi devant le tribunal de Grasse.

C'est l'histoire d'une rixe qui a très mal tourné. Trois hommes ont été jugés lundi par le tribunal de Grasse à la suite d'une dispute survenue le 12 janvier dernier à Antibes au cours de laquelle un ouvrier a frappé un riverain à l'aide de son tractopelle, comme le relate mardi le journal Nice-Matin.

Ce jour-là, José, un ouvrier de 58 ans, procède avec son tractopelle à des travaux de réfection de la voirie à Antibes. Il se fait alors houspiller par un riverain qui lui demande de remettre en place une bouche d'arrivée d’eau.

Propulsé à plus de deux mètres

Le ton monte alors entre les deux hommes. Excédé, l’ouvrier de chantier frappe son interlocuteur avec le godet de son tractopelle. Agé 31 ans, le riverain est propulsé à plus de deux mètres de là. Il s'en sort avec des ecchymoses et deux côtes fêlées qui lui vaudront 6 jours d'ITT (incapacité totale de travail). Fou de rage, il se relève néanmoins et jette des pierres à son agresseur

L'ouvrier quitte alors les commandes de son tractopelle et sort de son engin une pelle à la main. C’est à ce moment que surgit le frère du riverain, muni d’une bombe lacrymogène à la main. Les trois hommes en viennent aux mains cette fois. Les coups de poings échangés provoquent des blessures chez les trois belliqueux protagonistes de cette histoire. Le frère du riverain recevra trois jours d'ITT suite à la bagarre, tandis que José, l'ouvrier de chantier en a lui obtenu quatre.

Les trois hommes condamnés

Lundi, le tribunal correctionnel de Grasse a décidé de condamner les trois hommes à 500 euros d'amende. Il a en outre accordé 1.500 euros de dommages et intérêts aux deux frères. Lors de l'audience, le président du tribunal avait posé cette question à l'ouvrier de chantier : "Vous êtes un peu sanguin, non?". Sans surprise, celui-ci avait répondu par l'affirmative.