"Il faut que j'épouse cet homme !"

  • A
  • A
"Il faut que j'épouse cet homme !"
Carla Bruni s'est confiée au sujet de Nicolas Sarkozy dans une interview à Christine Ockrent sur la BBC.@ MAX PPP
Partagez sur :

Carla Bruni s'est confiée au sujet de Nicolas Sarkozy dans une interview à Christine Ockrent sur la BBC.

"Je me suis dit 'Oh mon dieu, il faut que j'épouse cet homme'". Celui qui déclenche une telle passion, c'est Nicolas Sarkozy. Et celle qui en parle avec tant d'émotion est bien devenue son épouse depuis. Elle est même enceinte de leur enfant. Pourtant discrète dans les médias, c'est ce qu'a confié Carla Bruni à son amie Christine Ockrent, dans une interview diffusée jeudi sur la BBC.

"Il connaît les noms latins des fleurs"

La Première dame fait quelques confidences sur une de leurs premières rencontres, dans les jardins de l'Elysée. "Il me citait les noms de toutes les fleurs. Il connaît tous les noms latins et tous les détails sur les tulipes et les roses", raconte Carla Bruni. "Je me suis dit 'Oh mon Dieu, il faut que j'épouse cet homme'. Il est président et il sait tout sur les fleurs aussi. C'est incroyable", confie encore l'ancienne mannequin, selon qui Nicolas Sarkozy "s'intéresse à tout".

A propos de sa grossesse, Carla Bruni juge que "ça n'intéresse pas les Français". "Il y a tellement de femmes qui sont enceintes et qui donnent la vie", ajoute-t-elle, indiquant que si elle avait peu communiqué c'est aussi parce qu'elle est "superstitieuse".

Son mariage avec Nicolas Sarkozy, un moment "rock and roll"

De son propre aveu, Carla Bruni ne mène pas une vie "rock and roll". Le grand bouleversement de sa vie a été son mariage avec le chef de l'Etat : "être capable de changer de vie du jour au lendemain, ça c'était rock and roll. Et de son côté aussi c'était rock and roll. Après tout, je suis musicienne !" Mais désormais, Carla Bruni a une vie "tranquille". "J'aime la paix, le silence et la solitude", dit-elle.

Et lorsque Nicolas Sarkozy quittera l'Elysée, Carla Bruni espère pouvoir refaire des tournées. "Jouer de la guitare et faire des tournées, c'est ce qui me manque le plus", confie la chanteuse qui rêve de reprendre son métier à plein temps. Quant à son mari, "il travaillera jusqu'à sa mort. Il est ce type d'homme, ce n'est pas un paresseux".

L'affaire DSK n'a pas non plus échappé à Carla Bruni. Mais l'épouse du chef de l'Etat, qui assure ne pas avoir regardé son interview sur TF1, se montre très prudente. "Je ne sais pas ce que j'aurais fait la place d'Anne Sinclair. Je ne sais vraiment pas", dit-elle. "Mais je fais attention avec mes opinions par ce que je ne connais pas la vérité. Et quand je vois ce que la presse écrit à mon sujet, je ne crois pas vraiment ce qui est dit sur les autres", affirme Carla Bruni.