Il fait chaud ? Pas d'inquiétude...

  • A
  • A
Il fait chaud ? Pas d'inquiétude...
@ MAXPPP
Partagez sur :

INTERVIEW - Les températures exceptionnelles ne sont "pas dues au réchauffement climatique".

Le mois de septembre 2011 devrait figurer parmi les dix mois de septembre les plus chauds depuis le début du XXe siècle. Europe1.fr a demandé son analyse à Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo France. 

Ce mois de septembre chaud est-il exceptionnel ? Attention, ce n’est pas tout le mois de septembre : la chaleur actuelle s’est généralisée à l’ensemble de la France le 25 septembre dernier. Il faut remonter à 1985 pour avoir un épisode plus chaud. En 1985, il y avait eu un très beau temps, très chaud, dans toute la France. Il s’était passé la même chose qu’aujourd’hui : un vaste anticyclone, qui stagne sur l’Europe de l’Ouest. Un anticyclone, c’est comme un couvercle qui retient la chaleur. Ils sont en général très mobiles, mais là il est bloqué en gros au-dessus de l’Allemagne. C’est dû à la circulation atmosphérique : le courant Jet, situé en altitude, circule d’Ouest en Est alors qu’il se déplace normalement du Nord au Sud. Ce qui crée une bulle anticyclonique, qui stagne sur l’Europe de l’Ouest.

On a quand même enregistré des températures record… Oui, bien sûr, on est entre 7 et 10°C au-dessus des normales saisonnières, qui sont de 19°C pour la moitié nord, et de 22°C pour la moitié sud. On a enregistré plusieurs températures record, inégalées dans ces villes depuis que la mesure existe : 29°C à Saint-Brieuc, 27°C à Dunkerque, 28°C à Deauville, 30°C à Angers. C’est plus exceptionnel au nord-ouest.

Ces températures très élevées sont-elles la conséquence du réchauffement climatique ? Non, il ne faut pas s’inquiéter. Cela s’est déjà produit dans le passé, et se reproduira. On a aussi eu des mois de septembre très chauds en 1949 ou en 1961. Il a eu plusieurs très beaux mois de septembre également dans la dernière décennie du XIXe siècle. Ce n’est en aucun cas dû au changement climatique, puisqu’il y avait déjà des épisodes de chaleur tardive dans les années 1890, alors qu’on n’en parlait pas.

Et il faut prendre un peu de recul géographique et temporel : 10 jours de chaleur en France n’est pas un réchauffement de toute la planète. Par ailleurs, la France et l’Europe ont par nature un climat très variable. Donc ici à Météo France on ne s’alarme pas, on profite, comme tout le monde !

Jusqu’à quand va-t-on pouvoir en profiter ? Il fera beau et chaud jusqu’à lundi prochain pour toute la France, cela se prolongera jusqu’à mardi dans la moitié sud. Puis on reviendra à un temps plus automnal, et même un peu plus frais que les normales de saison. Entre dimanche et jeudi, on peut perdre 8 à 10°C !