Il avait toujours 20/20 en maths...

  • A
  • A
Il avait toujours 20/20 en maths...
@ REUTERS
Partagez sur :

Le Français Cédric Villani a obtenu jeudi la médaille Fields, le "Nobel des mathématiques".

C’est pour ses travaux portant notamment sur "l'amortissement de Landau" et l'équation de Boltzmann, physicien et mathématicien autrichien de la fin du 19e siècle, que Cédric Villani a obtenu jeudi la médaille Fields, considérée comme le "Nobel des mathématiques".

Les maths, une passion très précoce pour Cédric Villani. "Il revenait à la maison, il voulait absolument me refaire les démonstrations de théorèmes. Et moi je n’y comprenais rien. Alors je faisais semblant d’écouter. Mais il le voyait bien. Il exigeait que je lui refasse les démonstrations", a raconté sa mère au micro d’Europe 1.

"Il voulait absolument me refaire les démonstrations" :

A 5 ans, Cédric Villani avait été privé de jeu d'échecs, une passion jugée trop débordante par ses parents. Quelques années plus tard, le "mercredi après-midi, il se faisait 200 exercices pour le plaisir. Je crois qu’en mathématiques, il n’a pas eu de notes en dessous de 20 pendant toute sa scolarité", a confié dans un sourire le père du mathématicien, lui-même spécialisé dans... les études littéraires.

Agé de 36 ans, Cédric Villani dirige depuis septembre dernier l'Institut Henri Poincaré à Paris, dédié à l'accueil et aux rencontres de chercheurs français et étrangers. Il a obtenu la médaille Fields avec un autre Français Ngo Bao Chau.