Identité nationale : une réunion à Matignon

  • A
  • A
Identité nationale : une réunion à Matignon
@ Reuters
Partagez sur :

Un séminaire gouvernemental a eu lieu lundi après-midi autour de François Fillon.

En réunissant un séminaire gouvernemental lundi à Matignon, l'exécutif tente de sortir de l'ornière le débat sur l'identité nationale, qui suscite de nombreuses critiques. Tous les ministres ont été conviés. Mais huit n'ont pas répondu à l'appel, pour des raisons d'agenda, dont Martin Hirsch, l'une des voix dissonantes à droite.

Un débat appelé à se pérenniser

On se défend à la tête de l'exécutif de chercher à enterrer une initiative contestée, qualifiée de manoeuvre électoraliste par l'opposition - de l'extrême gauche à l'extrême droite - et d'entreprise de stigmatisation de la communauté musulmane. Ce débat, "utile et nécessaire", est appelé à se pérenniser, assure-t-on, même si on concède des dérapages. Quelque 350 débats ont été organisés en trois mois à travers la France.

Le ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale, qui se prévaut d'"un succès populaire", avait initialement prévu d'en tirer les premières conclusions à l'occasion d'un colloque, avec une possible intervention du président Nicolas Sarkozy. Aujourd'hui, nombreux sont les élus de la majorité qui craignent que ce débat ne coûte des voix au camp présidentiel lors des élections régionales des 14 et 21 mars.

Eric Besson assume tout

Eric Besson, qui dit tout "assumer", estime au contraire que sa démarche a démontré l'aspiration des Français à un "renouveau du pacte républicain". Une série de mesures et de propositions, dont on ignore pour l'instant la teneur, devraient être dévoilées par le Premier ministre lundi.

"Demain, ce n'est pas la réunion où on va décider pour les dix prochaines années ce qu'on va faire en matière d'identité nationale", a dit dimanche Luc Chatel sur France 5. "On confrontera le débat de terrain à l'avis des ministres concernés et on dégagera quelques grandes pistes", a précisé le porte-parole du gouvernement.

Selon Le Journal du Dimanche, Eric Besson aurait soumis vendredi plusieurs idées à Nicolas Sarkozy et François Fillon. Un "livret citoyen", sorte de manuel civique qui serait distribué aux élèves de CE2, ou encore la création d'un serment civique, une déclaration des droits et des devoirs des personnes nouvellement naturalisées, sont au nombre des propositions.

Eric Besson assume mais est très critiqué :

Bertrand veut aller plus loin

Invité du Grand Rendez-Vous Europe 1/Le Parisien, le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, a souhaité "qu'on aille encore plus loin sur ce qu'est aujourd'hui le nécessaire pacte républicain". Nadine Morano a précisé dimanche sur Radio J qu'elle proposerait d'inclure dans le contrat d'accueil et d'intégration des étrangers, en vigueur depuis juillet 2007, une mention indiquant que la France est opposée au port du voile intégral et aux mutilations sexuelles féminines.

L'ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius a déploré pour sa part "un constat d'échec". "Ça n'a pas fonctionné, les gens ne sont pas dupes", a-t-il dit sur Radio J, imputant au gouvernement des arrière-pensées électorales aux fins de capter une partie de l'électorat du Front national.