Hôpitaux : "si des logiciels dysfonctionnent, ils seront retirés" (Touraine)

  • A
  • A
Hôpitaux : "si des logiciels dysfonctionnent, ils seront retirés" (Touraine)
Partagez sur :

Selon Le Parisien, une femme serait morte à l'hôpital de Versailles suite à un bug informatique.

Invitée mercredi matin sur Europe 1, la ministre de la Santé Marisol Touraine a réagi à l'information publiée dans Le Parisien-Aujourd'hui en France. Selon le quotidien paru mercredi, une femme est morte à l'hôpital de Versailles après qu'on lui a administré un antibiotique auquel elle était allergique. Cette erreur est due à un bug informatique, selon un rapport .

"Si des logiciels dysfonctionnent, ils seront évidemment retirés", a affirmé la ministre. "Il n'est pas acceptable que la vie de patients ou l'avenir des patients soient mis en danger pour cette raison".

"Je veux rappeler que la prescription reste un acte individuel et que le logiciel d'aide à la prescription ne peut pas se substituer à la prescription personnalisée, individualisée, par le médecin", a poursuivi Marisol Touraine. "Je ne voudrais pas qu'à travers cette affaire, on jette, une fois de plus, un soupçon sur la manière dont les patients sont accueillis dans les hôpitaux où un travail très remarquable se fait."