Hollande : "pas de légalisation de la GPA tant que je serai président"

  • A
  • A
Hollande : "pas de légalisation de la GPA tant que je serai président"
@ MAXPPP
Partagez sur :

REFUS - Le président a réaffirmé à Bruxelles la volonté du gouvernement de ne pas légiférer la GPA en France, malgré les arrêts de la CEDH.

L’info. François Hollande a de nouveau fermé la porte à la légalisation de la gestation pour autrui (GPA), lors de la conférence de presse suivant la Conseil de l’Europe vendredi à Bruxelles. "Pas question de légaliser la gestation pour autrui, tant que je serai président", a lancé le président, suite aux questions de journalistes.

La GPA à l'étranger reconnue en France. Plus tôt vendredi, la secrétaire d'Etat à la Famille, Laurence Rossignol, avait annoncé que la France ne contestera pas les arrêts de la Cour européenne des droits de l'Homme la contraignant à reconnaître les enfants nés d'une mère porteuse et en tirera toutes les conséquences. Elle avait toutefois rappelé que les arrêts de la CEDH rendus jeudi ne remettaient pas en cause l'interdiction du recours à la GPA, mais faisaient prévaloir "l'intérêt des enfants sur le choix du mode de conception fait par les parents". "Plusieurs dispositions pénales permettent de poursuivre ceux qui favorisent le recours à la GPA à l'étranger", a rappelé Laurence Rossignol

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

LA DÉCISION - Enfants nés de mères porteuses à l'étranger : la CEDH condamne la France

FRANCE - Mères porteuses : la Cour de cassation dit non

ZOOM - Enfants nés de mères porteuses : la circulaire

PORTRAIT - Ces enfants nés de mères porteuses