Hollande opéré d’une hypertrophie de la prostate : c’est grave docteur ?

  • A
  • A
Hollande opéré d’une hypertrophie de la prostate : c’est grave docteur ?
@ CAPTURE ECRAN FRANCETV
Partagez sur :

DIAGNOSTIC - L’adénome de la prostate est une maladie commune qui touche plus d’un million de Français.

Au moment de l’affaire, François Hollande n’était pas encore candidat à la primaire socialiste pour la présidentielle. Mais celui qui deviendra un an plus tard président de la République a été "hospitalisé quelques jours", en février 2011, "pour une hypertrophie bénigne de la prostate". Le chef de l'Etat a confirmé cette information et précise qu'"à la suite de cette intervention, aucun suivi médical n'a été jugé nécessaire". Mais qu’est ce qu’une hypertrophie de la prostate ?

Une maladie commune. L’adénome de la prostate tire son origine des modifications physiologiques liées à l'âge et touche deux hommes sur trois après 50 ans. Selon une note de la Haute autorité de santé datée de 2009, un million de personnes sont porteuses d’une hypertrophie de la prostate. Une tumeur bénigne dont près de 70.000 patients se font opérer chaque année en France, selon le rapport.

Quels symptômes ? L’hypertrophie de la prostate se caractérise par une augmentation de la taille de la prostate qui appuie sur l’urètre (le tuyau qui conduit l’urine) et la vessie (qui stocke l’urine avant la miction). La personne atteinte doit donc se rendre très régulièrement aux toilettes et ressent des douleurs lorsqu’elle urine. Le sommeil peut être aussi perturbé par le besoin urgent d’uriner selon le site Ameli.fr.

Quelles conséquences ? Finalement presque aucune. Si le président est "un peu jeune" pour être touché par une hypertrophie de la prostate, ce n’est pas non plus grave selon Jean-François Lemoine, le docteur d’Europe 1. L’opération qui est faite est "très classique" et "ce n’est pas du tout un cancer", assure Jean-François Lemoine. Elle consiste en une incision ou en un grattage de la prostate, afin de lui rendre sa taille normale. Pas de quoi s’inquiéter sur la santé et la capacité du chef de l’Etat à assurer ses fonctions. 

sur le même sujet

EXCLU - Hollande opéré : un secret bien gardé

L'INFO - Hollande a été opéré en 2011 de la prostate

REACTION - Bayrou étonné "de l'emballement"

REACTION - Fillon appelle à la "décence"

SUR LE LAB - Debré "ne voit pas qui a pu faire fuiter"