Héléna retrouve ses grands-parents

  • A
  • A
Héléna retrouve ses grands-parents
Héléna va être accueillie chez ses grands-parents biologiques progressivement@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - Les grands-parents de la petite-fille née sous X se confient après la première rencontre.

Après la bataille judiciaire, c'est le temps de la découverte. Pascal et Isabelle Oger, les grands-parents biologiques d'Héléna, née sous X, ont pu voir le bébé jeudi. Ils vont petit à petit passer plus de temps avec elle, avant de l'accueillir chez eux.

Rencontre en terrain neutre

C'est en terrain neutre, une maison de l'enfance près d'Angers que les grands-parents d'Héléna ont fait sa connaissance jeudi après-midi. La maman d'accueil du bébé de 20 mois, un psychologue et un éducateur étaient également présents.

Un moment très attendu par les grands-parents qui ont complètement craqué pour cette petite fille aux cheveux bouclés et aux yeux noisette. "C'est que du bonheur. On a pu la faire goûter un peu. Elle n'est pas sauvage, ça nous a fait très plaisir. La voir, en vrai, lui prendre la main , c'était vraiment quelque chose de sensationnel. C'est vraiment très fort comme sentiments", raconte Pascal Oger, le grand-père.

Un vrai "coup de foudre"

Pour sa grand-mère, "c'est vraiment un coup de foudre". "Pouvoir la toucher, quand on a attendu si longtemps, c'est une joie extrême. Comme la naissance de nos deux premiers petits-enfants, on a la même émotion", explique Isabelle Oger.

Les grands-parents espèrent désormais apporter "beaucoup d'amour et une vie dans sa famille" à la petite Héléna. Isabelle Oger veut surtout "pouvoir lui dire qu'on ne l'a pas abandonnée et que c'est pour cela qu'elle est à la maison".

Isabelle et Pascal Oger retrouveront leur petite-fille samedi dans sa famille d'accueil, puis tous les jours de la semaine prochaine. Avant de l'accueillir progressivement chez eux.

Après une bataille judiciaire contre la mère de la fillette, qui avait accouché sous X en 2009, les grands-parents d'Héléna ont obtenu sa garde définitive mi-février.