Haro sur les vendeurs à la sauvette

  • A
  • A
Haro sur les vendeurs à la sauvette
Une opération coup de poing à Paris a conduit à l'interpellation de cinquante vendeurs à la sauvette lundi.@ Reuters
Partagez sur :

Sous la Tour Eiffel, 50 vendeurs illégaux ont été interpellés lundi lors d’une vaste opération policière.

Plus de 150 policiers en civil appuyés par des CRS sont intervenus lundi simultanément autour de la Tour Eiffel, du Champ-de-Mars et de l’esplanade du Trocadéro à Paris. Objectif de cette opération : interpeller des vendeurs à la sauvette. Au total, cinquante d’entre eux ont été arrêtés, dont quarante-six ont été placés en garde à vue, selon les informations recueillies par Europe 1. Plusieurs kilos de porte-clés, Tour Eiffel miniatures ou sacs à main contrefaits ont également été saisis.

Cette opération coup de poing fait suite aux incidents qui ont opposé dimanche 21 août près de la Tour Eiffel des policiers et des vendeurs à la sauvette. Trois agents des forces de l'ordre avaient été blessés ce jour-là par des pierres et des bouteilles lancées par une centaine de vendeurs.

Des dizaines de kilos d’objets contrefaits détruits chaque jour

"Chaque jour, ils sont entre 200 et 300", a souligné le directeur de cabinet du préfet de police de Paris Jean-Louis Fiamenghi au micro d’Europe 1. "Tous les jours, nous interpellons plusieurs dizaines de personnes et nous détruisons des dizaines de kilos d’objets contrefaits", a-t-il ajouté.

Depuis la nouvelle loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure, dite Lopssi 2, la vente à la sauvette a été requalifiée comme un délit, passible d'une peine de prison, et non plus comme une contravention.