Haro sur les dépassements d'honoraires

  • A
  • A
Haro sur les dépassements d'honoraires
La nouvelle ministre de la Santé a abordé le thème de l'hôpital lors de son premier discours public.@ MAXPPP
Partagez sur :

La nouvelle ministre de la Santé, Marisol Touraine, a tracé mardi les lignes de sa future politique.

Marisol Touraine a choisi comme thème l’hôpital pour son premier discours en tant que nouvelle ministre de la Santé. S’exprimant dans le cadre du salon Hôpital Expo devant un parterre de dirigeants et membres de la Fédération Hospitalière de France, la ministre a tracé ses principales pistes de travail sans toutefois se livrer à "une présentation détaillée de la politique de santé".

Les dépassements d’honoraires des médecins. La ministre de la Santé s'est dite déterminée à aller vite sur l'une des probables entraves à l’accès aux soins. Marisol Touraine a dit vouloir "encadrer" les honoraires parfois trop chers. Elle a souhaité qu'une négociation s'engage "rapidement entre l'ensemble des acteurs concernés" tout en précisant qu’"elle ne pourra excéder quelques mois". Sans quoi, a-t-elle assuré, "le gouvernement assumera ses responsabilités", dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), examiné par le Parlement à l'automne.

Les négociations sur les dépassements d’honoraires, principalement des médecins spécialistes de bloc opératoire, ont jusqu'ici échoué. L'ancien gouvernement était passé en force le 22 mars dernier en obligeant par décret les mutuelles à rembourser contre leur gré des dépassements plafonnés à 50% du tarif remboursé par l'assurance maladie. Mais cette solution n'a satisfait aucun des acteurs concernés.

Le service public hospitalier. Marisol Touraine a également rappelé mardi la promesse du nouveau chef de l'Etat selon laquelle la notion de service public hospitalier sera réinscrite dans la loi, celle dite "Hôpital Patients Santé Territoires" de 2009. Elle n'évoque que des "missions de service public".

Par ailleurs, la nouvelle ministre a indiqué aussi l'intention du gouvernement de remettre en cause la convergence tarifaire entre l'hôpital et les cliniques privées. Et ce, car ils ont "des missions et des patients différents", a-t-elle dit.

Les déserts médicaux. Pour lutter contre, la ministre a évoqué "une garantie territoriale d'accès aux soins". Pour cela, Marisol Touraine a parlé d’une mise en place de dispositifs locaux par les "acteurs de proximité".

Enfin, mettre fin au "cloisonnement" entre la médecine de ville et l'hôpital est également l’un des objectifs affichés de Marisol Touraine. La ministre a dit souhaiter que les centres hospitaliers puissent être "recentrés sur leurs missions fondamentales", notamment quant à la qualité des soins qui y sont dispensés.