Handicapée, elle est débarquée d’un avion

  • A
  • A
Handicapée, elle est débarquée d’un avion
@ MAX PPP
Partagez sur :

L’équipage d’Easy Jet a exigé que cette passagère descende de l’appareil, faute d’accompagnateur.

Marie-Patricia Hoarau est handicapée et se déplace avec un fauteuil roulant depuis 19 ans. Le week-end dernier, elle avait réservé un voyage entre Nice et Paris. Aucun souci à l’aller. Au retour, l’équipage de la compagnie low cost Easy Jet a exigé qu’elle débarque de l’avion. La passagère a saisi la Halde, la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité, et envisage de porter plainte.

Un règlement implacable

Pour le vol de retour Paris-Nice, Marie-Patricia Hoarau a embarqué sans difficulté, portée dans l’appareil par l’équipage d’Easy Jet. C’est une fois installée dans l’avion qu’un steward lui a demandé de redescendre au motif que le règlement de la compagnie, qui repose sur une directive européenne, exige qu’elle soit accompagnée.

Un autre passager a alors proposé de jouer le rôle de l’accompagnateur. Une proposition refusée par l’équipage, au motif qu’il n’avait pas embarqué au même moment que Marie-Patricia Hoarau. Les protestations des autres passagers n’ont pas suffi à faire changer d’avis la compagnie Easy Jet. Marie-Patricia Hoarau a finalement pu prendre un autre vol, trois heures plus tard.

"Humiliation ? Je ne sais pas si c’est assez fort", a-t-elle témoigné :

"Avant que je rentre dans l’avion, [les membres de l'équipage] savaient [qu'un règlement interdit aux handicapés de voyager seuls, NDLR]. Ils n’avaient qu’à m’informer avant que je rentre dans l’avion", a regretté Marie-Patricia Hoarau sur Europe 1.

"Je veux prendre l’avion toute seule"

Le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Dominique Bussereau, a officiellement condamné vendredi soir "les difficultés rencontrées" par cette passagère. "Je suis touchée que les gens réagissent", a commenté Marie-Patricia Hoarau. Mais elle ne veut pas que d'autres vivent cette même mésaventure. "Je veux retrouver ma vie d’avant, prendre l’avion toute seule", a-t-elle témoigné sur Europe 1.

"Le commandant de bord a pris la décision de la faire descendre de l'avion s'il a jugé que sa présence présentait un danger pour la sécurité", a expliqué de son côté la compagnie Easy Jet, citée par Nice Matin.