Hadopi : un chiffrage bien généreux du piratage

  • A
  • A
Hadopi : un chiffrage bien généreux du piratage
@ MAXPPP
Partagez sur :

Selon un rapport commandé par la Haute autorité, le piratage pèserait pour 1/3 du marché légal.

Le chiffre d’affaires du piratage en France ? Entre 51 et 72,5 millions d'euros, selon  le rapport commandé par l'Hadopi et publié lundi. Une somme colossale puisqu’elle représente près du tiers du marché légal, évalué à 177 millions d’euros.

Toujours selon le rapport, les sites de streaming et de téléchargement direct se partageraient le gros du gâteau du piratage illégal en engrangeant jusqu'à 36 millions d'euros par an assure le document.

Des chiffres qui datent

C’est beaucoup, largement assez pour légitimer de faire payer le piratage… mais trop pour être crédible ? Une lecture plus poussée du chiffrage avancé le laisse penser.

Tout d’abord, comme le relève le site 01net.com, la plupart des chiffres remontent à 2009 ou 2010… soit avant la fermeture de Megaupload le 19 janvier 2012.

Surtout, l'IDATE qui a réalisé le rapport pour Hadopi, livre elle-même, au fil des 136 pages, des éléments qui contredisent son chiffrage dramatique, pointe le site Numérama.

Des contradictions

"Les utilisateurs français représentent environ 10 % des utilisateurs totaux de MegaVideo-MegaUpload dans le monde", relève ainsi l'IDATE dans son étude. Or, d’après le dossier d'accusation contre MegaUpload, pour toutes ses activités sur l'ensemble du globe entre septembre 2005 et fin 2011, l'empire a empoché 175 millions de dollars.

Et Numérama de pointer que si la France comptait pour 10 % des utilisateurs de Mega, "les internautes français ont donc généré autour de 17,5 millions de dollars de recette en cinq ans", loin des 24 millions d'euros par an "minimum".