Guillaume Agnelet : "Je suis convaincu de l'innocence de mon père"

  • A
  • A
Guillaume Agnelet : "Je suis convaincu de l'innocence de mon père"
@ MAXPPP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE E1 - Guillaume Agnelet assure que son père a tué Agnès Le Roux. Mais pour son frère Thomas, ces aveux sont faux.

"Ça a été un effondrement". C'est en ces termes que Thomas, le fils de Maurice Agnelet, résume ce qu'il a ressenti en écoutant les accusations de son frère Guillaume. Lundi, ce dernier a affirmé avoir passé sous silence pendant des années des "aveux" de son père sur le meurtre d'Agnès Le Roux, une riche héritière, disparue durant les vacances de la Toussaint, en 1977. Des propos qu'il a confirmés mercredi devant la cour d'Assises de Rennes, accusant formellement son père de meurtre.

"Je suis convaincu de l'innocence de mon père". Mercredi, les deux frères ont été confrontés. Et tous deux ont maintenu leur version des faits. L’innocence de Maurice Agnelet pour Thomas. Et sa culpabilité pour Guillaume. Le témoin assure en effet que son père lui avait confié, à l'âge de 16 ans, et alors qu'il était en présence de sa mère : "tant que le corps n'est pas retrouvé, je ne risque rien. Moi je sais où il est le corps". Pour Thomas, son frère fait ses aveux seulement pour "soulager sa conscience". "Pour moi ce n'est pas possible. Je suis convaincu de l'innocence de mon père. Je pense que ma mère aussi. Je ne vois pas des parents dire ça à leur enfant", estime-t-il au micro d'Europe 1. Pour sa part, la mère des deux garçons, Annie Litas, a "formellement contesté" mercredi les propos que lui prête son fils.

Ecoutez l’interview intégrale de Thomas Agnelet :



Procès Agnelet : "Je suis convaincu de l...par Europe1fr

"La vérité d'un cerveau malade". Pour Thomas, les déclarations de son frère ne sont pas à prendre au sérieux. Thomas évoque les problèmes psychologiques de son frère, qui faussent sont témoignage et son discernement. "Je sais qu'il est très fragile psychologiquement, qu'il a pas mal de symptômes de maladie mentale. Et qu'il a peut être l'impression de dire la vérité, mais ce n'est pas la vérité, c'est la vérité d'un cerveau malade", estime Thomas Agnelet. Et d'insister : "il faut se rendre à l'évidence que l'on n'a pas la même capacité lui et moi. Il a sa force intellectuel qui est peut-être un peu plus faible que la mienne".

"Je soutiendrai toujours mon père". Quand on l'interroge, Thomas ne manifeste en effet aucun doute sur l'innocence de son père. "Je soutiendrai toujours mon père, jusqu'à ce qu'il y ait quelqu'un qui amène une preuve, et pas un témoignage", commente-t-il. Thomas déplore ainsi que sa famille s’écharpe devant les jurés. "C'est un lavage de linge sale en famille qui se passe à la barre. C'est hyper dur parce qu'on se retrouve à la barre à avoir deux versions différentes".

Un impact auprès des jurés. Et il craint que ces confrontations impactent les jurés. Ça m'inquiète dans la suite du procès, puisque c'est un élément nouveau qui a complètement bouleversé le procès, qui doit emmener des montagnes d'incertitudes dans la têtes des jurés. Je me mets à la place des jurés. Ils ont une mission qui est quasi-impossible. Ils ont toutes les versions possibles de la disparition d'Agnès. Ce ne sont pas des éléments qui vont en faveur de l'acquittement", s'inquiète-t-il.

"Il entraîne toute sa famille dans un gouffre". Enfin, Thomas s'inquiète pour sa famille. Alors que la mère des deux garçons a menacé Guillaume de se suicider, Thomas confirme que les déclarations de son frère plonge la famille dans un gouffre. Et de conclure : "Guillaume, qui cherche à soulager sa conscience, entraîne avec lui toute sa famille dans un gouffre, que lui seul a choisi de creuser."

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

TEMPS FORTS - "J'ai passé plus de 30 ans de ma vie dans le secret"

PROCES - Deux femmes face à l'accusé

ENREGISTREMENTS - La voix d'Agnès Le Roux au procès Agnelet

LA PHRASE - Maurice Agnelet : "37 ans que je dis que je suis innocent"

PROCÈS - L'affaire Agnès Le Roux de retour devant la justice

DÉFENSE- "il n'y a aucune preuve" contre Agnelet