Guérini-Montebourg : le duel renvoyé sine die

  • A
  • A
Guérini-Montebourg : le duel renvoyé sine die
Le duel Guérini-Montebourg va se solder devant la justice.@ MAXPPP
Partagez sur :

L'examen de la plainte de Jean-Noël Guérini contre Arnaud Montebourg pour "diffamation" a été reporté.

Le duel Guérini-Montebourg devra attendre. A l'origine, Arnaud Montebourg, député PS de Saône-et-Loire, avait porté plainte contre Jean-Noël Guérini, sénateur socialiste des Bouches-du-Rhône. Il dénonçait, rapport de 174 pages à l'appui, les "dérives" de la fédération PS des Bouches-du-Rhône. Ce à quoi Jean-Noël Guérini avait répliqué en attaquant Arnaud Montebourg pour "diffamation non publique". Cette dernière affaire, qui devait être examinée vendredi par le tribunal de police du 19e arrondissement, a été renvoyée sine die, jusqu'à l'issue de la procédure judiciaire engagée à Marseille contre Jean-Noël Guérini, comme le demandaient ses avocats.

Seigneur "féodal" contre "Rastignac"

Dans son rapport, écrit clairement à charge, Arnaud Montebourg décrivait un "système de pression féodal reposant sur l'intimidation et la peur". Il réclamait ni plus ni moins la destitution de Jean-Noël Guérini, déjà en délicatesse avec la justice suite à la mise en examen de son frère Alexandre dans une affaire touchant à des marchés publics. Jean-Noël Guérini avait alors répliqué avec verve, qualifiant le "jeune lion" Montebourg de "Rastignac", qui ne cherche que sa propre "notoriété".

L'audience devait à l'origine se tenir devant le tribunal de police du 19ème arrondissement de Paris début juillet, mais elle avait déjà été renvoyée une première fois. Et depuis, Jean-Noël Guérini a été mis en examen à Marseille pour la même affaire de marchés publics, qui impliquait déjà son frère. Le poids-lourd socialiste est poursuivi pour prise illégale d'intérêt, trafic d'influence et association de malfaiteurs. Il s'est mis en congé du PS, mais est resté président du conseil général des Bouches-du-Rhône où il a été réélu en mars.

Que Guérini soit "hors d'état de nuire"

Dès l'annonce de la mise en examen de son ennemi Guérini, Arnaud Montebourg ne s'était pas privé de promptement répliquer. Il avait demandé que ce dernier soit "mis hors d'état de nuire à la réputation du PS", appelant à une motion de destitution contre le président du conseil général. Jean-Noël Guérini avait alors répondu par voie de presse, raillant "le député Arnaud et le procureur Montebourg (qui) confondent la scène politique avec les prétoires".

Et le duel n'est pas prêt d'être soldé. Outre ce report, il faudra également compter avec une seconde audience opposant les deux camarades ennemis, qui se tiendra les 28 février et 1er mars 2012 devant le tribunal correctionnel de Paris, après une plainte pour "diffamation publique" visant cette fois un article d'Arnaud Montebourg posté sur son blog le 7 mars dernier.