Grève SNCF : journée noire en vue pour les usagers

  • A
  • A
Grève SNCF : journée noire en vue pour les usagers
Une grève à la SNCF va débuter mardi soir.@ MAXPPP
Partagez sur :

TRAFIC -  Plus de quatre cheminots sur dix se sont dits grévistes. La SNCF annonce "d'importantes perturbations".

A une semaine de l'examen par l'Assemblée nationale du projet de réforme ferroviaire, quatre syndicats de cheminots ont lancé une grève nationale reconductible pour obtenir des améliorations au texte de loi permettant une plus grande unification du futur système. Et la mobilisation s'annonce forte : plus de quatre cheminots sur dix (46%) ont prévenu qu'ils cesseraient le travail, a annoncé mardi la SNCF.



>> Toutes les infos Trafic de la SNCF, c'est ici.

Les principales prévisions de trafic. La SNCF prévoit "d'importantes perturbations". Elle invite toutes les personnes qui ont la possibilité de reporter leurs déplacements de le faire.

- Un TGV sur deux sur les axes Nord (vers Lille) et Est (vers Strasbourg)

- Un TGV sur trois sur les axes Atlantique (vers Nantes), Sud-Est (vers Marseille) et sur les lignes Province-Province (comme Nantes-Lyon).

- Trois trains Intercités (entre capitales régionales) sur dix circulent en journée et aucun pendant la nuit.

- Trois TER sur dix sont également prévus.

- Et en Île-de-France  ? Seul le RER A ne sera pas perturbé. Les RER C, D et E, tout comme les lignes N et U circuleront à hauteur d'un train sur trois. La SNCF prévoit qu'il n'y ait qu'un train tous les quarts d'heure sur le ligne du RER D. Ce sera également le cas pour le RER B qui circulera également entre Paris Nord et Roissy à hauteur d'un train toutes les demi-heures pendant la journée.

Ce qui coince : une loi pour fusionner SNCF et RFF. Le projet de loi doit être discuté en première lecture à l'Assemblée les 17, 18 et 19 juin. Destiné à stabiliser la dette du secteur ferroviaire et à préparer son ouverture totale à la concurrence, il prévoit de réorganiser la SNCF et Réseau ferré de France (RFF), qui gère le réseau.

Pour le secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier, la réforme est "de nature à rassurer" les syndicats sur l'avenir. Elle permettra, ajoute-t-il dans un entretien au JDD, à la France de "peser dans le débat sur l'avenir du rail en Europe" en défendant un "modèle 100 % public, unifié et eurocompatible".

Boursier.com - Préavis de grève à la SNCF le 12 décembre

Les syndicats veulent plus d’humanité. Mais pour les syndicats, le projet ne règle en rien le problème de l'endettement et ne va pas assez loin dans la réunification des deux entreprises, séparées en 1997. Les revendications des cheminots portent aussi sur "la réhumanisation des gares et des trains", "une modification radicale de la politique menée à Fret SNCF", chargé du transport des marchandises, "une mutualisation des moyens humains et matériels au service de toutes les activités" et "des conditions sociales de vie et de travail de haut niveau".

A leur demande, la CGT-Cheminots, SUD-Rail et l'Unsa doivent être reçus le 12 juin par Frédéric Cuvillier pour discuter du projet de loi. Réunis dans une plateforme revendicative commune, les trois syndicats avaient rassemblé des milliers de cheminots à Paris le 22 mai pour réclamer une "autre réforme".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

CHAUD DEVANT - Et si la SNCF baissait le prix du TGV ?

IRONIE - TER trop larges : quand les internautes raillent la SNCF