Les agents de l'inspection du travail se sont mobilisés lundi, à l'appel de la CGT, de la FSU et de SUD, contre un plan de réorganisation qui va, disent-ils, "fragiliser l'inspection du travail", ce que récuse le ministère.

Selon SUD, une centaine d'agents ont manifesté à Lyon et Toulouse et environ 250 devant les locaux de l'administration centrale du travail (Dagemo), dans le XVe à Paris. Au niveau national, le ministère du Travail a indiqué que la grève avait été suivie par 15,5% des agents en moyenne. Les syndicats protestent contre une "restructuration ubuesque du ministère" qui vise à requalifier les postes de 540 contrôleurs en postes d'inspecteurs du travail (grade plus élevé) d'ici à 2015. Ils réclament que l'ensemble des 3.200 contrôleurs bénéficient d'une revalorisation, dénonçant une disparition programmée de ce corps.