Greenpeace se mobilise dans 22 villes

  • A
  • A
Greenpeace se mobilise dans 22 villes
L'organisation appelle samedi à des "rassemblements citoyens" dans 22 villes de France.
Partagez sur :

L'organisation écologiste veut interpeller les deux candidats à la présidentielle sur le nucléaire.

A huit jours du second tour de la présidentielle, Greenpeace se mobilise. L'organisation écologiste appelle samedi à des "rassemblements citoyens" dans 22 villes* de France pour dénoncer "l'égale irresponsabilité des deux prétendants à la présidence de la République face au risque nucléaire".

"Tout au long de la campagne, la question du nucléaire a été traitée, mais surtout maltraitée, par François Hollande et Nicolas Sarkozy", affirme Greenpeace dans un communiqué. L'association voit dans les deux candidats finalistes "au moins un point commun : une foi indéfectible dans l'exception nucléaire française".


Sarkozy : "le nucléaire jusqu'à la caricature"

Nicolas Sarkozy c'est pour Greenpeace "le nucléaire jusqu'à la caricature, avec "des chiffres toujours plus fantaisistes sur le nombre d'emplois menacés ou la prétendue explosion de la facture d'électricité en cas de remise en cause du tout nucléaire français". Nicolas Sarkozy est "loin de proposer une vision stratégique pour l'avenir énergétique de la France", assure Karine Gavant au micro d'Europe 1. "Il en a juste fait une tactique électorale pour attaquer son adversaire politique", a-t-elle déploré.

Hollande : "une équation qui ne tient pas"

Quant à François Hollande, Greenpeace lui reproche "une équation qui ne tient pas", et affirme que le candidat socialiste "s'empêtre dans les contradictions et les ambiguïtés". "Il est impossible de réduire à 50% la part du nucléaire dans le mix électrique à l'horizon 2025 en ne fermant qu'une seule centrale nucléaire et surtout en mettant en service le réacteur EPR en construction à Flamanville", affirme Karine Gavand, chargée des questions politique pour Greenpeace France. Selon elle, "pour atteindre cet objectif, il faudrait fermer 2 réacteurs par an dès 2012".

Les rendez-vous sont répertoriés sur le site internet de Greenpeace.

*Les villes participant à la manifestation sont Angers, Brest, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Besançon, Dijon, Grenoble, Lille, Perpignan, Poitiers, Marseille, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Paris, Pau, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, ainsi que la vallée de Chevreuse.