Gaz : augmentation de 2 à 3% en vue

  • A
  • A
Gaz : augmentation de 2 à 3% en vue
@ Reuters
Partagez sur :

Le Conseil d'Etat a rejeté le plafonnement des tarifs à 2% voulu par le gouvernement.

Les tarifs réglementés du gaz de GDF Suez devraient augmenter "de 2 à 3%" au 1er janvier pour prendre en compte le rattrapage de hausses qui n'ont pas été décidées auparavant, affirme Le Figarodans son édition de jeudi.

"C'est en tout cas ce qui ressort des récents échanges sur le sujet entre les pouvoirs publics, GDF Suez et la Commission de régulation de l'énergie (CRE)", écrit le quotidien sur son site internet, mais "la mesure peut toutefois être arbitrée jusqu'au dernier moment par le gouvernement". La CRE et GDF Suez n'étaient pas joignables mercredi soir. Egalement contacté par l'AFP, le gouvernement s'est refusé à commenter ces informations.

Toujours selon le journal, la formule légale en vigueur indiquait une hausse de 0,8% pour le premier trimestre, mais la hausse de 2 à 3% prend en compte les hausses insuffisantes qu'avait arrêté le gouvernement au 1er juillet et au 1er octobre.

Le gouvernement vient d'être de nouveau désavoué par le Conseil d'Etat la semaine dernière, qui a suspendu en référé la hausse limitée de 2% au 1er octobre, qui ne respectait pas la formule en vigueur et portait préjudice aux concurrents de GDF Suez. Dans la foulée, la ministre de l'Energie Delphine Batho a fixé au 10 décembre l'annonce du mouvement tarifaire sur les prix du gaz. La ministre doit également dévoiler des mesures destinées à modifier le système actuel afin de le rendre en théorie plus favorable au consommateur.

>> LIRE AUSSI : Prix du gaz : un rattrapage en vue ?

Selon Le Figaro, Delphine Batho pourrait finalement choisir de simplement amender la formule de calcul et d'augmenter - de 26% à 30% - le poids des prix de marché au détriment de celui des contrats d'approvisionnement à long terme indexés sur les cours du pétrole.