Gaz à Rouen : "aucun danger pour la santé"

  • A
  • A
Gaz à Rouen : "aucun danger pour la santé"
En raison de sa faible concentration, le mercaptan ne représente aucun danger, répètent les autorités.@ MaxPPP
Partagez sur :

En faible concentration, le mercaptan ne représente aucun risque, disent les autorités.

L’INFO.  Le ministère de la Santé est formel. La fuite de gaz depuis l'usine Lubrizol, à Rouen, ne présente "pas de risque pour la santé". Depuis lundi matin, une fuite importante de mercaptan provoque le dégagement d'une odeur incommodante dans plusieurs départements qui a nécessité la mise en place d’un plan de prévention.

>>> A LIRE AUSSI : Les dernières infos

Des symptômes bénins.  Dans un communiqué, la Direction générale de la Santé souligne le caractère "passager" de symptômes ressentis par certaines personnes "plus sensibles". Ces symptômes sont les suivants : des maux de têtes, des vertiges, des  irritations oculaires et respiratoires superficielles (en particulier pour les asthmatiques), des nausées voire des vomissements. "Ces symptômes sans gravité, sont passagers et ne nécessitent pas de prise en charge médicale particulière," assure l’organisme de santé.

22.01 Lubrizol 930x620

© MaxPPP

Une odeur, c'est "comme un bruit désagréable". Pour le pneumologue Pr Bertrand Dautzenberg de l'hôpital parisien de la Pitié Salpêtrière, l'odeur nauséabonde du gaz mercaptan "est désagréable pour le nez mais ce n'est pas dangereux pour la santé". "Le fait d'avoir une mauvaise odeur en permanence peut énerver et fatiguer" explique-t-il. "Quand on est dans une très mauvaise odeur en permanence, le corps n'est pas heureux, c'est comme d'être dans une salle où il y a plein de bruits en permanence, cela finit par fatiguer même si le bruit n'est pas dangereux".

>>> A LIRE AUSSI : C'est quoi le mercaptan ?

Des cas rares d’intoxication.  Le mercaptan est cependant un produit classé officiellement comme "toxique par inhalation" et "dangereux pour l'environnement". Selon l'INRS, des cas d'intoxication aiguë ont été rapportés chez des travailleurs directement exposés à l'inhalation de ce gaz, se traduisant par une irritation pulmonaire, des nausées, des vomissements et diarrhées, voire des troubles de conscience et de la respiration pour les plus graves.

Mais, sur le site de Rouen, le ministère de l'Intérieur a lui aussi insisté sur le fait que le mercaptan est présent à "un seuil de concentration très faible" et qu'il "ne présente pas de risques pour la santé".