Gare à l'assiette des futurs papas !

  • A
  • A
Gare à l'assiette des futurs papas !
Si le futur père mange trop gras ou trop sucré, son enfant pourra souffrir d'obésité à l'âge adulte@ MaxPPP
Partagez sur :

L'obésité d'un enfant pourrait se jouer avant sa conception. L'alimentation des pères est en cause.

Surveiller l'alimentation ne suffit pas à prévenir l'obésité. Tout pourrait bien se jouer avant même la conception. Selon des études menées actuellement chez l'animal, il  y a un lien entre ce que mange un futur papa avant de concevoir son bébé et le risque d'obésité qu'il encourt. Si le géniteur mange mal, trop gras ou trop sucré par exemple, cela aura un impact sur la santé de son enfant.

"On sait aujourd'hui que l'environnement au sens large, en particulier l'alimentation, un surpoids et une obésité, vont avoir une conséquence négative sur la qualité du sperme", explique Rachel Levy, du centre d'assistance à la procréation à Bondy.

"Les carences ou les excès en certaines vitamines ou minéraux peuvent avoir des conséquences et, à l'arrivée, ce seront des pathologies qui vont s'exprimer non pas dès la naissance mais à l'âge adulte", conclut-elle. 

Obésité, diabète ou même une hypertension font partie des pathologies possibles. Les effets néfastes de l'alimentation du futur papa sont cependant réversibles. Il suffit qu'il se mette à manger mieux, au minimum trois mois avant la procréation. C'est le temps qu'il faut pour fabriquer de nouveaux spermatozoïdes.