Gardé à vue pour un retard de paiement

  • A
  • A
Gardé à vue pour un retard de paiement
@ MAXPPP
Partagez sur :

A Pornic, un homme a passé six heures en garde à vue pour une facture impayée.

Il a passé six heures en garde à vue, dont deux en cellule, pour un simple retard de paiement. Le 22 janvier, quatre gendarmes de Pornic frappent à la porte de Paul Dreuillaud pour lui annoncer qu’il est placé en garde à vue.

Le motif ? Un retard de paiement de 1.000 euros à Europcar, pour deux véhicules en location longue durée. Le 13 décembre, le loueur de voiture a déposé plainte à la gendarmerie de Pornic pour non-restitution de véhicule.

"On m'a traité comme un voleur de voiture, enfermé dans une cellule pendant deux heures malgré mon asthme" dénonce Paul Dreuillaud, 35 ans, qui se dit traumatisé par ce "traitement de choc". "Cela fait réfléchir, on se demande ce qui va arriver après. On se sent pris dans un engrenage" confie t-il.

Une garde à vue qui ne devrait plus être possible dans le cadre de la réforme prévue en 2010. La garde des Sceaux Michèle Alliot Marie a en effet rappelé mardi qu’elle souhaitait son encadrement aux crimes et délits punis de peines d'emprisonnement. Avec un objectif. Limiter le nombre de gardes à vue, en hausse constante ces dernières années.