Fuite au bac S : tout ce qu’il faut savoir

  • A
  • A
Fuite au bac S : tout ce qu’il faut savoir
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une partie de l’épreuve de maths a été dévoilée. Europe1.fr répond aux questions qui se posent.

En quoi consiste la fraude ? A la veille de l’épreuve de mathématiques, un internaute a dévoilé une partie de l’examen. Sous le pseudo "Chaldeen", il a diffusé lundi soir une photo de la première page de l’épreuve, lors d’un post sur un forum extrêmement populaire des lycéens, jeuxvideo.com. Sur cette première page figurait l’un des quatre exercices de l’examen. Il portait sur les probabilités et devait être noté sur quatre points.

Comment la fraude a-t-elle été possible ? Pour qu’un sujet du Bac soit dévoilé, il faut qu’il y ait eu "manifestement une faille" dans la sécurité, comme l’a expliqué le ministre de l’Education nationale mercredi. Une enquête a été ouverte pour déterminer comment il y a pu y avoir fuite. Mais à l’heure actuelle, Luc Chatel a assuré n’avoir aucun élément permettant de savoir d’où provient la fraude.

Plusieurs personnes ont accès aux copies, même si à chaque étape les sujets du baccalauréat sont placés sous haute surveillance. Que ce soit de l’impression, aux camions qui transportent les cartons remplis des sujets sous scellés jusqu’aux lycées où ils sont entreposés jusqu’au grand jour dans un coffre-fort.

Que risquent le ou les responsables de cette fraude ? Le ministre de l’Education nationale a annoncé qu’il avait déposé une plainte pour "fraude aux examens", ainsi que "recel et abus de confiance", la fraude étant "avérée". Une enquête a été ouverte mercredi soir. Il s'agit "de permettre l'identification des responsables et de leurs éventuels complices", a prévenu Luc Chatel. Ils sont susceptibles d’être condamnés à trois ans de prison et à verser 9.000 euros d’amende. "Face à une fraude considérée comme inacceptable, inadmissible, il fallait réagir", s’est-il justifié.

Qui est concerné par cette fraude ? Les premiers touchés sont bien entendu les élèves de terminale S. Ils sont nombreux à avoir échangé sur Internet leurs inquiétudes ou au contraire leur euphorie dans la perspective d’une annulation de l’épreuve, après divulgation de la fraude présumée. Ils sont 165.000 à avoir passé l’épreuve mardi.

Quel retentissement a pu avoir cette fraude ? "On ne sait pas bien combien de personnes ont vu la page" web concernée, a expliqué le ministre de l’Education nationale. Mais étant donné que la photo du sujet a été "mise en ligne tardivement". Et d’estimer que "l’impact n’est pas très important et plutôt limité". "Chaldeen" a effectivement publié sa photo lundi soir, après 21h. Et ce, alors que l’épreuve était fixée le mardi à 8h.

Quelle conséquence pour les élèves concernés ? Aucun élève de terminale S n’aura à repasser l’épreuve de mathématiques. L’annonce a été faite par le ministre de l’Education nationale mercredi. "Dans l'intérêt des élèves et de leurs familles et eu égard au caractère circonscrit de la fraude j'ai décidé de faire noter l'épreuve de mathématiques sur les trois exercices restants", a toutefois précisé Luc Chatel laissant place à une nouvelle notification pour cet examen.