Froid : EDF s'attend à un pic historique

  • A
  • A
Froid : EDF s'attend à un pic historique
Le record absolu du du 15 décembre 2010 (96710 MW) pourrait tomber lundi soir et dépasser le seuil des 98 000 MW.@ MAXPPP
Partagez sur :

EDF assure pouvoir faire face à cette surconsommation, donc le pic est prévu à 19h.

Le "black-out" électrique aura-t-il lieu compte tenu de la vague de froid ? Au siège de RTE , la filiale qui transporte l'électricité pour EDF, les agents se préparent à toutes les éventualités. Au sein du PC de crise, à Paris, une équipe formée à ces situations de crise attend le pic de consommation entre 18 heures et 20 heures. Le black-out est un risque aujourd'hui, notamment pour les régions Bretagne ou Paca.

"Les conditions telles qu'elle sont annoncées sont un peu plus sévères que prévu", alerte au micro d'Europe 1 Dominique Maillard, président de RTE. "Il faut qu'on ait la certitude que certains moyens de production, notamment dans la région de Fos, soient bien disponibles ce soir", précise-t-il au sujet de la région Paca.

Particuliers et entreprises invités à diminuer surveiller leur consommation

Pour éviter toute coupure d'électricité liée à une surconsommation, il sera peut-être demandé aux entreprises de veiller à diminuer leur consommation. Mais les particuliers, eux aussi, pourraient être mis à contribution, au moins quelques heures autour du point de tension, fixé à 19 heures. Eric Besson, le ministre de l'Industrie, recommande notamment d'éviter d'utiliser d'appareils électro-ménagers tels que le lave-vaisselle durant cette tranche horaire.

A Nice, certains commerçants ont décidé d'apporter leur pierre à leur édifice en baissant dès 18 heures l'éclairage de leur magasin. D'autres ont pris de mesures plus drastiques, à l'image de Claude, un restaurateur du centre-ville, qui a décidé de couper le chauffage en terrasse. Un vendeur de vêtement a pour sa part décidé de fermer plus tôt. Un moyen aussi d'éviter la paralysie en cas de coupure de courant, car des caisses, à l'alarme, en passant par le rideau de fer, "tout est électrique", souligne-t-il.

Proglio : "EDF fait face"

Du côté d'EDF, on assure pouvoir fera face "sans problème" au pic de consommation d'électricité attendu, a affirmé le PDG du producteur français d'électricité Henri Proglio. "EDF fait face en termes de capacité de production", a-t-il indiqué lundi sur RTL. "Je confirme qu'EDF sera au rendez-vous des besoins électriques de la France, même en case de pointe comme aujourd'hui (lundi)".

Le patron d'EDF a aussi fait savoir qu'il avait pris "la décision d'interdire toute coupure". "Nous ne couperons pas pendant les périodes de grand froid", a-t-il précisé.

La Bretagne et le Sud-Est plus sensibles

"Ce qui peut arriver aussi, c'est un problème de réseau dans les deux îles électriques françaises qui sont la Bretagne et la région Sud-Est. Ce sont des zones de fortes consommations électriques mais qui n'ont ni les moyens de production ni les moyens de transports suffisants", a souligné Henri Proglio dans le Journal du Dimanche.

Pour y faire face, EDF procèdera "principalement en faisant des délestages aux bons moments et aussi parfois en diminuant un peu l'intensité du courant. On baisse un peu la puissance mais sans qu'il y ait une incidence chez les particuliers", a-t-il assuré.

Enfin, Henri Proglio a reconnu que cette situation entraînerait un manque à gagner, qu'il n'a pas chiffré, dans les comptes de son entreprise. Le record absolu de consommation d'électricité en France date du 15 décembre 2010 et se monte à 96710 MégaWatts.