Free Mobile : l’heure des (bons) comptes

  • A
  • A
Free Mobile : l’heure des (bons) comptes
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le nouvel opérateur de téléphonie a attiré 2,6 millions d'abonnés en mois de trois mois.

L’irruption de Free Mobile le 10 janvier 2012 a bousculé la concurrence et redistribué les cartes de la téléphonie mobile. La filiale du groupe Iliad a réalisé mardi un premier bilan de son lancement et le résultat est encourageant : 2,6 millions abonnés ont rejoint le nouvel opérateur au cours des trois premiers mois de l’année.

Free mobile a conquis 4% du marché

Entre janvier et mars 2012, 2,6 millions abonnés ont rejoint Free mobile, ce qui représente 4% du marché français, a annoncé sa maison mère Iliad lors de la présentation mardi de ses résultats trimestriels.

Selon Iliad, les recrutements "se répartissent de manière équilibrée entre les deux forfaits", à deux euros et à 19,99 euros par mois, ainsi qu'entre nouveaux venus et "Freenautes" déjà possesseurs d'une Freebox. Ces derniers ont en effet pour avantage de bénéficier de tarifs préférentiels : le forfait à 2 euros est gratuit pour eux, celui à 19,99 euros est abaissé à 15,99 euros par mois.

Il n’y a pas que Free qui l’a ressenti

L’arrivée de Free Mobile a logiquement été ressentie chez les concurrents. SFR a ainsi annoncé avoir perdu 274.000 clients, un chiffre qui monte à 615.000 si on inclut les clients des cartes prépayées. Du côté d’Orange, ce sont 387.000 abonnés qui ont résilié leur contrat et 620.000 clients en incluant les cartes prépayées. Quant à Bouygues, il a annoncé mardi soir avoir perdu 379.000 clients sur la même période.

Si le nouvel opérateur a réussi son entrée sur le marché des la téléphonie mobile, il a surtout provoqué des réactions en chaine chez la concurrence. Malmenés par l’offre tarifaire très compétitive de Free mobile, Orange, SFR et Bouygues ont subitement réussi à abaisser leurs prix. Que les usagers aient migré vers Free mobile ou pas, leur facture de téléphonie a été allégée.

La branche Internet en a aussi profité

Le buzz médiatique provoqué par le lancement de Free mobile a aussi bénéficié à l’activité traditionnelle de l’entreprise, la fourniture d’accès Internet : 191.000 clients se sont abonnés à la Freebox au cours des trois premiers mois de l’année.

Le nombre total d'abonnés haut débit d'Iliad s'établit désormais à plus de 5 millions, une performance qui "s'explique d'abord par la qualité de la Freebox Révolution qui se démarque de la concurrence", a estimé le directeur général d'Iliad, Maxime Lombardini.

Pour continuer sa montée en puissance sur le secteur de la téléphonie mobile, Free a déjà investi 400 millions d'euros pour déployer son réseau mobile et va ajouter 600 millions d’euros d’ici 2018. Résultat de cette activité et de ces investissements en hausse, la maison-mère Iliad a recruté 1.500 salariés au cours des douze derniers mois.