Fraude : "c'est parti d'un imprimeur"

  • A
  • A
Fraude : "c'est parti d'un imprimeur"
La meilleure amie du jeune homme, qui a diffusé sur Internet une partie du sujet de mathématiques du bac S, a parlé en exclusivité à Europe 1.@ CAPTURE D'ECRAN VIA NUMERAMA.COM
Partagez sur :

EXCLU - La meilleure amie d'un des suspects explique pourquoi il a diffusé la photo.

"Tout est parti d'un imprimeur", assure Maïssa, la meilleure amie d'un des deux frères interpellés jeudi dans le cadre de l'enquête sur la fraude au baccalauréat. La jeune fille s'est exprimée en exclusivité sur Europe 1.

Elle raconte pourquoi son ami a publié le sujet sur Internet :













"Il a pris la première chose qu'il pouvait prendre"

Elle raconte que cet imprimeur a "fait rentrer à la pause déjeuner, là où il n’y a presque personne, un ami à lui pour lui montrer les sujets du bac de maths". Cet ami a alors "pris en photo la première chose qu’il pouvait prendre [soit la première page du sujet des terminales S, ndlr]. Il l’a fait tourner à sa classe et de personne en personne, c’est arrivé à lui [le plus jeune des deux frères en garde à vue, ndlr]. Et comme c’est lui qui a posté [la photo sur le forum de jeuxvideo.com, ndlr], on est remonté directement à lui".

Maïssa explique aussi à Europe 1 pourquoi son ami a souhaité diffuser la photo de la première page du sujet de mathématiques : "il s’est dit, 'je ne vois pas pourquoi quelques personnes auraient un sujet'. Lui, il a passé son bac l’an dernier, il a galéré, il n’a pas triché. Il l’a eu. Il a réussi à l’avoir. Il s’est dit : 'je ne vois pas pourquoi les autres n’en profiteraient pas'. Comme il pensait que ce n’était pas quelque chose de grave, il ne s’est pas protégé. Il n’est pas parti dans un cybercafé. Il l’a posté de chez lui et ne pensait pas que ça prendrait cette ampleur-là".

Quatre personnes interpellées

Au total, quatre hommes ont été interpellés dans le cadre de l'enquête. Parmi eux, figurent donc deux frères arrêtés jeudi après-midi. Ils sont suspectés d'être à l'origine de la diffusion du sujet du bac sur le Net. Le plus âgé a été libéré vendredi. Un troisième jeune homme a été placé en garde à vue après s'être rendu de lui-même à la police jeudi soir. Enfin, une quatrième personne, qui pourrait être celui qui a pris la photo du sujet du bac, a été interpellée vendredi.