Fonctionnaires et auto-entrepreneurs

  • A
  • A
Fonctionnaires et auto-entrepreneurs
Dans la Fonction publique d'Etat, 871 agents ont demandé à pouvoir cumuler deux activités (contre 543 en 2009). Ils étaient 1.338 dans la Territoriale (786 en 2009) et environ 300 dans l'Hospitalière (252 en 2009).@ MAXPPP - MONTAGE
Partagez sur :

Les agents de l'Etat sont de plus en plus nombreux à cumuler leur travail avec un poste dans le privé.

Y aurait-il comme un malaise dans la fonction publique ? D'après un rapport de la Commission de déontologie de la Fonction publique dévoilé jeudi par Les Echos, les fonctionnaires sont en effet de plus en plus attirés par un cumul de leur emploi avec une activité dans le secteur privé.

20 fois plus de demandes qu'en 2007

Quelque 2.500 agents ont sollicité cette possibilité en 2010. Un chiffre à relativiser si on le rapporte aux 5,3 millions d'agents que compte la Fonction publique. Mais un phénomène en plein essor si on le compare avec celui des années précédentes.

Avec 1.581 demandes en 2009, la hausse sur un an avoisine 60%. Et si l'on prend les chiffres de 2007, le nombre de demandes a été multiplié par 20.

A noter que c'est dans la fonction publique territoriale que les agents sont les plus nombreux à avoir répondu aux sirènes du privé, avec 1.338 personnes concernées.

Le succès du statut d'auto-entrepreneur

Dans son rapport, la Commission explique cette forte augmentation par "le succès du statut d'auto-entrepreneur", et laisse entendre que l'augmentation pourrait être plus sensible encore. En cause : un décret de janvier 2011 qui a élargi la notion "d'activité accessoire", laquelle ne relève pas du champ d'action de la Commission.

La Commission de déontologie de la Fonction publique est chargée de rendre un avis - non contraignant sauf lorsqu'elle conclut à l'incompatibilité - lorsqu'un agent souhaite partir dans le privé ou cumuler une activité dans ce secteur, notamment via la création d'entreprise.

L'Education nationale très demandeuse   

Par ailleurs, selon le rapport, les secteurs d'activité qui attirent le plus les agents effectuant une demande de cumul sont le commerce, l'hôtellerie et la restauration (16,8%), le secteur sanitaire et du bien-être qui inclut la psychologie et la psychanalyse (10,3%), le secteur juridique (9,5%), ou encore l'informatique, télécoms et Internet (9,4%).

Dans la fonction publique d'Etat, les agents de l'Education nationale sont les premiers demandeurs (29,5%) devant les agents des ministères économiques et financiers (21,6%) et ceux de l'Intérieur (15,2%).