Fonctionnaire et collègue indélicate...

  • A
  • A
Fonctionnaire et collègue indélicate...
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une haute fonctionnaire d’Aquitaine pourrait être exclue après la parution de son pamphlet.

Dans son livre, on retrouve tous les clichés possibles sur la fonction publique. Après la parution d'Absolument débordée !, ou Comment faire 35 heures en… un mois, une jeune fonctionnaire de 30 ans pourrait être suspendue par la Conseil régional d'Aquitaine.

Incompétence et flagornerie

Ce pamphlet, signé sous le pseudonyme Zoé Shepard, évoque un univers où "l’incompétence" va de pair avec "la flagornerie" et où les journées sont rythmées par des réunions où aucune décision n'est jamais prise.

Son ouvrage fonctionnait bien dans les librairies, jusqu'à ce que certains de ses collègues se reconnaissent et dénoncent son auteure. "C'est toute la crédibilité et l'honneur du personnel de la région qui sont mis à mal par un tel type d'ouvrage qui devient dès lors purement injurieux, grossier et surtout diffamatoire", précise même la région dans un communiqué.

Deux ans d'exclusion

Résultat : jeudi à Bordeaux, le conseil de discipline du conseil régional s'est prononcé pour une exclusion de la fonction publique, pendant deux ans et sans rémunération, de la jeune femme.

Cet avis, donné après cinq heures de débats au cours desquels chaque partie a exposé son point de vue, n’est que consultatif.

Le président PS du conseil régional, Alain Rousset, dispose désormais d'un mois pour prendre une sanction définitive.

Une sanction "disproportionnée"

"Je trouve cela terriblement disproportionné et extrêmement injuste et j'espère qu’Alain Rousset aura l'intelligence de diminuer la sanction car censurer comme cela la liberté d'expression est extrêmement dommage et grave", a réagi l'auteure.

"Je vais attendre la décision du président de la région et en fonction, je la porterai devant le juge administratif", a poursuivi la jeune femme.

"Ce livre est né d'un grand désespoir professionnel car je n'ai jamais réussi à faire ce pour quoi j'avais été embauchée (...) je me sentais mal dans ce travail", a enfin assuré cette jeune fonctionnaire, entrée en 2007 comme chargée de mission à la délégation internationale du conseil régional.