Florensac : "Je suis très malheureuse"

  • A
  • A
Florensac : "Je suis très malheureuse"
"C'est une histoire qui a mal tourné", a expliqué la mère de l'adolescent à l'origine de la mort d'une collégienne à Florensac.@ EUROPE1/BENJAMIN PETER
Partagez sur :

<CUSTOM NAME="HIGHLIGHT">TEMOIGNAGE E1</CUSTOM> - La mère de l’agresseur qui a tué une collégienne s’est confiée à Europe 1.

"Je suis très malheureuse". La mère de l’agresseur à l’origine du drame de Florensac, mis en examen mercredi, a exprimé sa tristesse mercredi au micro d’Europe 1. "C'est une histoire qui a mal tourné. Mon fils n'était pas parti pour la tuer. Il était là pour protéger ma fille. C'est vraiment deux malheurs", a-t-elle confié.

"Mon fils n'était pas parti pour la tuer", a confié la mère :

"Il regrette"

"Il regrette", a-t-elle ajouté à propos de son fils âgé de 15 ans, avant d'expliquer : "Pour la famille, je ne sais pas quoi dire, je suis plus que désolée". La collégienne de 13 ans que le jeune homme a violemment frappé a succombé à ses coups. Le rapport d'autopsie indiquait mardi que "la mort n'est pas due à la chute au sol mais aux coups portés à la tête".

"Il a pété les plombs"

De son côté, l'avocat de l'agresseur présumé, Me Josy-Jean Bousquet, a expliqué, mercredi sur Europe 1, que la victime et le jeune homme "se sont mal regardés. Et puis, il l'a frappée. Il a pété les plombs". Mon client "prend conscience, petit à petit . Il est désespéré. Il pleure sur la mort de cette fille", a ajouté l'avocat.