Flashball à Montreuil : un juge saisi

  • A
  • A
Flashball à Montreuil : un juge saisi
@ RUE89
Partagez sur :

Une information judiciaire a été ouverte sur le tir qui avait gravement blessé un lycéen en octobre.

Un juge d’instruction de Bobigny a été saisi, mardi, de l'enquête sur un tir de flashball, en octobre dernier, en Seine-Saint-Denis. Un lycéen de 16 ans avait été touché au visage, en marge d'une manifestation lycéenne contre la réforme des retraites. Une information judiciaire a été ouverte pour "violences volontaires ayant entraîné une ITT de plus de huit jours avec usage d’une arme par personne dépositaire de l’autorité publique".

Une enquête de l'Inspection Générale des Services (IGS) sur les conditions de ce tir avait déjà été ouverte en octobre.

Le lycéen est fortement marqué au visage

Les faits se sont déroulés le 14 octobre dernier, à Montreuil-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Un lycéen de 16 ans a reçu un tir de flashball au visage, en marge des manifestations lycéennes contre la réforme des retraites.

Le jeune homme a été blessé à l’œil et a subi plusieurs opérations depuis. Son oeil a été sauvé, mais avec une acuité visuelle très basse - de 1,5/10 -, les médecins ne savent pas encore à quel niveau le lycéen retrouvera sa vue. Par ailleurs, il reste handicapé à la mâchoire : il ne peut toujours pas mâcher.

"On ne peut pas pardonner"

Les parents du jeune homme et la mairie de Montreuil-sous-Bois ont déposé une plainte le 5 novembre auprès du parquet de Bobigny, "au nom de l'accès du dossier", selon leur avocat, Me Jean-Pierre Mignard.

Le 22 octobre dernier, la mère du lycéen avait parlé de sa colère à Europe 1 : "Quand on voit Geoffrey aujourd’hui, on ne peut pas pardonner. Ma colère aujourd’hui, j’arrive à un point où j’ai dû mal à la contenir comme j’ai pu le faire jusqu’à présent".