Fin tragique de l'affaire Cohen-Ahnine

  • A
  • A
Fin tragique de l'affaire Cohen-Ahnine
Candice Cohen-Ahnine, 35 ans se battait pour la garde de sa fille Haya, 11 ans, enlevée en 2008.@ Capture Rendez-moi ma fille, Editions l'Archipel.
Partagez sur :

Cette mère qui se battait pour retrouver sa fille enlevée par son père a été retrouvée morte.

Elle n'aura finalement pas eu le temps de revoir sa fille. Candice Cohen-Ahnine, 35 ans, qui se battait pour la garde de sa fille Haya, 11 ans, enlevée en 2008 par son père saoudien, est décédée jeudi dans "des circonstances troubles" à son domicile parisien, a annoncé vendredi l'éditeur de son livre Rendez-moi ma fille! Une autopsie doit être pratiquée et une enquête être prochainement ouverte pour déterminer les causes exactes du décès, précisent les éditions de l'Archipel.

La jeune femme, qui avait obtenu un droit de visite, devait se rendre début septembre à Ryad pour voir sa fille, ajoute l'éditeur dans un communiqué. En janvier 2012, le Tribunal de Grande Instance de Paris avait en effet délivré une première décision en sa faveur et exigé que l'enfant soit rendue à sa mère. Le père s'exposait à ce que soit délivré contre lui un mandat d'arrêt international.

Enfermée dans une prison pendant 7 mois

L'histoire du couple démarre dans les années 90, comme le relate Le Figaro. En vacances à Londres, Candice Cohen-Ahnine fait la rencontre du prince Sattam, membre de la famille royale. Ils tombent amoureux mais lui est très pris par des nombreux voyages d'affaires. En 2001, de leur rencontre naît Haya qui s'installe avec sa mère en France. Mais la relation entre eux va progressivement se détériorer et le prince saoudien annonce à la mère d'Haya qu'il va devoir se marier avec sa cousine. La rupture est consommée en 2006. Deux ans plus tard, sous la pression du père qui souhaite revoir sa fille, Candice Cohen-Ahnine se rend à Ryad.

C'est à ce moment-là que tout bascule. A son arrivée, elle se fait confisquer son passeport et est emprisonnée dans une cellule à l'intérieur du Palais royal à Riyad. Son calvaire durera pendant plus de sept mois. Elle finit par s'échapper et se réfugie pendant trois mois à l'ambassade de France à Riyad, avant d'être exfiltrée en juin 2009 par le Quai d'Orsay. Mais Candice Cohen-Ahnine a dû fuir sans sa fille. A son retour en France, elle porte plainte pour soustraction d'enfant, ainsi que pour les violences subies.

Elle revient sur ces mois d'enfermement dans Europe 1 soir :

Cette mère a raconté son histoire dans un livre paru l'an dernier Rendez-moi ma fille (Editions l'Archipel), paru en octobre 2011. Il a été écrit avec la collaboration de Jean-Claude Elfassi qui rend hommage sur son blog "à cette maman au courage exemplaire, avec qui j'ai partagé tant d'épreuves et qui n'a jamais sombré dans le découragement".