Fin du conflit à Airbus

  • A
  • A
Fin du conflit à Airbus
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les trois principaux syndicats ont accepté les propositions salariales de la direction.

Le conflit social qui a sévèrement ralenti la production d'Airbus-France fin avril touche à sa fin. Les trois principaux syndicats ont décidé mercredi d'accepter les propositions salariales de la direction. En revanche, la CGT et la CFDT ont rejeté le texte.

L’accord prévoit une hausse des salaires de 2,5% pour 2010. Cette offre sera accompagnée d'une prime annuelle de 500 euros pour l'ensemble du personnel versée à la fin du mois de mai et d'une augmentation du niveau minimum du salaire d'embauche de 2%. La direction des ressources humaines d'Airbus-France proposait avant la grève une augmentation de 1,9% des salaires avant de mettre sur la table une hausse de 2,5% alors que les syndicats exigeaient +3,5% comme en 2009.

700 embauches

En ce qui concerne les embauches, 700 emplois seront créés en France sur 1.500 embauches prévues en Europe, soit autant qu'en 2009. La direction a promis en outre la titularisation des salariés employés à titre "temporaire" depuis plus de 12 mois.

Le désaccord entre direction et syndicats sur les augmentations de salaires pour 2010 avait provoqué un mouvement de grève, d’une rare intensité, qui avait pratiquement paralysé les chaînes toulousaines d'assemblage des A320, A330-340 et A380 pendant quatre jours fin avril.