#FêteDeLaMusique : plusieurs fausses notes

  • A
  • A
#FêteDeLaMusique : plusieurs fausses notes
Nombreux sont les internautes que la fête de la musique, créée il y a 30 ans par le ministre de la Culture de l'époque, Jacques Lang, ne fait pas danser.
Partagez sur :

Les internautes se déchaînent sur la Fête de la musique, qui célèbre ses 30 ans. Revue de tweets.

"Hélas, il va faire beau à Lyon pour la fête de la musique." À l'instar de @CaptainScratch, qui nous fait part de ses regrets sur Twitter, nombreux sont ceux que la traditionnelle manifestation du 21 juin, créée il y a 30 ans par le ministre de la Culture de l'époque, Jack Lang, ne fait pas danser.

"Bruyante", "alcoolisée", souvent "noyée sous la pluie"… Les internautes n'hésitent pas à en lister les fausses notes sur le réseau social. Elle a beau être considérée par certains comme "le plus vieux hashtag de tous les temps", comme le pense par exemple @JuniorDotbav, #FêteDeLaMusique en prend allègrement pour son grade. Petite revue de tweets non exhaustive.

# La pluie garde le rythme, d'année en année

Cette année, c'est la pluie qui est désignée rabat-joie en chef. Dans une grande partie de la France,  elle s'invite à la fête. Et les mairies de Strasbourg et Mulhouse ont déjà annulé la manifestation. Pour beaucoup de twittos, la pluie est même une habituée et cette année ne fait pas exception.

"Tiens, fête de la musique et une fois de plus, prévisions de pluie et d'orages... Coïncidence ? JE NE CROIS PAS", raille ainsi @Loadingue.  "Tous les ans à cause de la pluie, c'est plutôt la défaite de la musique...",renchérit @FrançoisKrystal. "La fête de la musique célébrant l'été, annulée à cause de l'orage. Où va le monde ?", achève @NonmaVM.

# Pour une fête de la musique sans bruit ?

D'autres ne l'aimeront jamais, et ce même sous le soleil. Nombre d'internautes s'attaquent en effet à l'essence même de la fête elle-même : la musique. Trop bruyante, trop expérimentale… beaucoup rêveront de double-vitrages jeudi soir.

"J'informe ceux qui vont venir jouer du Djembé sous ma fenêtre : l'an dernier, un tireur isolé a fait cinq victimes", prévient avec humour (on l'espère!) @Sale_c**. Dans le même registre, @Zoubie_Coco met en garde : "Les Mecs installent la sono pour la ‪fête De la musique dans le parc derrière chez moi, j'ai préparé mon fusil au cas où ils passeraient du Zaz".



# Du son trop amateur

D'autres, plus nuancés, peinent à s'habituer au côté amateur de la fête, où la grande majorité des artistes ne sont pas professionnels. "Je suis tiraillée entre aller tituber avec de nombreux 'chanteurs à l'essai' ou rester tranquilou chez moi avec un pot de glace et un bon film", hésite ainsi @Lucyliu17. "À chaque ‪Fête de la musique, il y a un groupe de lycéens reprenant The Beatles. J'ai dit 'reprennant' ? J'aurais du dire 'massacrant'" se moque également @GilKennedy.

Certains profitent même de ces mécontentements. Le groupe Quies, spécialiste dans les boules en cire antibruit, en profite ainsi pour faire sa pub, créant ainsi une affiche avec pour slogan : "ce soir, ce qui n'aiment pas la musique auront les boules", comme le rapporte le site Menly.fr.



# Certains tout de même veulent danser

Résultat de ces critiques, beaucoup trouvent mieux à faire, et se concentrent sur leur priorité. "La fête de la musique, c'est surtout l'anniversaire à mon chat ! Joyeux anniversaire Tommy", n'oublie donc pas @Drinkasoul13.

Mais ce n'est, heureusement pour les milliers d'artistes présents jeudi soir sur les scènes de toutes la France, pas l'avis de tout le monde. Le hashtag #FêteDeLaMusique rassemble au final plus d'enthousiasme que de critiques. À l'image de celui de @Maestrimarco, à qui nous laisserons la conclusion : "C'est la ‪#FeteDeLaMusique le premier jour de l'été, les rues chantent c'est fantastique. Prends-moi la main et viens danser !"