EXCLU - La génération "Y" a changé de menu

  • A
  • A
EXCLU - La génération "Y" a changé de menu
@ MAXPPP
Partagez sur :

 Les jeunes actifs ont rompu avec les habitudes alimentaires de leurs parents.

Finis les plats "maison" mijotés pendant des heures. Les jeunes actifs nés entre 1980 et 1999 – surnommés la génération "Y" - ont totalement rompu avec les habitudes alimentaires de leurs parents, selon une étude du Crédoc révélée en avant-première sur Europe 1.

Première mutation : le temps passé à table. Pendant que leurs aînés prennent une heure ou plus pour se restaurer, les jeunes actifs préfèrent expédier le repas en une demi-heure.

"Pas envie de faire à manger"

Seconde évolution : le grignotage en dehors des repas... mais aussi pendant. Au bureau, Yanis a toujours un paquet de gâteaux à côté de lui, qu'il grignote toute la journée. Et le soir en rentrant ? "J'ai la flemme de faire à manger, j'ai autre chose à faire, et ça m'énerve de faire la vaisselle", confie-t-il encore au micro d'Europe 1.

Ces habitudes sont partagées par une grande partie de cette génération "Y", appelée aussi génération "plateau repas". Mais cela n'est pas sans risques. "Je vois des jeunes qui ont pris du poids, ou bien qui se sentent très fatigués, qui ont un peu perdu le rythme de vie qu'ils avaient quand ils étaient à la maison", a remarqué le nutritionniste parisien Patrick Cerog sur Europe 1.

"Certaines jeunes femmes ont des carences en fer tout simplement parce qu'elles ne mangent pas assez de viande, avec une alimentation assez déséquilibrée. Du coup, elles font des anémies par carence en fer", a-t-il encore constaté.

Comme les autres actifs de sa génération, Yanis privilégie les plats cuisinés à réchauffer aux petits plats mijotés :





"J'ai la flemme de me faire à manger" par Europe1fr