EXCLU - La DGSE entrouvre sa porte

  • A
  • A
EXCLU - La DGSE entrouvre sa porte
@ Europe 1
Partagez sur :

Le très discret service de renseignement extérieur a nommé un chargé de communication.

Changement de ton à la DGSE. Ce service de renseignements français a décidé de se doter d’une voix et d’un visage. Une grande nouveauté qui se traduit par la nomination de Nicolas Wuest-Famose, comme premier chargé de communication à la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). Il s’exprime en exclusivité sur Europe 1.

"La DGSE ne communiquait pas jusqu’à ce jour avec le grand public. Elle demeurait une maison discrète en ne dialoguant qu’avec le pouvoir exécutif au profit duquel elle travaille. Aujourd’hui, notre rôle et l’évolution de la société doivent nous inciter à entrouvrir notre porte pour expliquer aux citoyens notre mission et notre action", a assuré Nicolas Wuest-Famose.

Pour la DGSE, c’est une posture délicate à gérer :

"En France, le monde du renseignement est plutôt mal connu. On s’en méfie", a-t-il expliqué. "Il est nécessaire pour les Français de savoir qui nous sommes et à quoi nous servons. Car la DGSE est souvent l’objet de jugements hâtifs et de fantasmes. Et nous souhaitons corriger cette image afin qu’elle se rapproche de la réalité", a précisé le chargé de communication.

La mission de la DGSE

La spécialité de la DGSE, c’est la recherche de renseignement à l'extérieur de nos frontières. "La DGSE fait partie du ministère de la Défense. Elle a pour mission de recueillir et analyser le renseignement pour décrypter le fonctionnement et les intentions d’Etats ou d’acteurs non étatiques plus ou moins clandestins et opaques qui constituent ou qui pourraient constituer une menace pour notre sécurité", a précisé le chargé de communication.

"Aujourd’hui, les menaces sont plus diverses, plus changeantes et plus diffuses que pendant la guerre froide", a affirmé Nicolas Wuest-Famose. "Elles émanent de groupes terroriste, d’organisations criminelles, d’Etats, de réseaux proliférants, de pirates ou encore de preneurs d’otages. Ce sont aussi l’ingérence de pays étrangers dans notre propre pays et les cyber-attaques", a-t-il indiqué.

Des recrutements en vue

"Pour faire face à l’ensemble de ces menaces, des moyens supplémentaires ont été attribués, notamment à la DGSE. Et ces moyens doivent nous permettre de nous permettre de conserver une avance sur nos adversaires", a insisté Nicolas Wuest-Famose.

C’est pourquoi la DGSE recrute. "Elle a besoin des hommes du ministère de la Défense et de son soutien quotidien dans l’exercice de ses missions. Une partie de ses effectifs de la DGSE émane donc des forces armées. Mais l’autre partie de ses effectifs est constituée de personnels civils, aux profils très différents. Car les métiers au sein de la DGSE sont multiples", a-t-il confié.

"Nous ne recherchons pas des James Bond" :

Polyvalents et discrets, si vous souhaitez postuler à la DGSE, il suffit de vous inscrire sur le site internet du service de renseignements.

> Retrouvez l'intégralité de l'interview