EXCLU - Bettencourt : "Quand c'est plat, je m'emmerde !"

  • A
  • A
EXCLU - Bettencourt : "Quand c'est plat, je m'emmerde !"
@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - Sur Europe 1, Liliane Bettencourt évoque ses relations avec sa fille et François-Marie Banier.

Pour la première fois depuis qu’elle a déposé plainte contre sa fille, Liliane Bettencourt a choisi de s’exprimer. L’héritière de l’Oréal, âgée de 88 ans, a accepté de répondre aux questions de Marc-Olivier Fogiel pour Europe 1 et explique pourquoi elle a décidé de porter plainte contre Françoise Meyers-Bettencourt, qu’elle accuse de "violences morales".

"Je ne savais plus quoi faire"

Liliane Bettencourt indique avoir agi ainsi "parce qu’elle ne savait plus quoi faire". Aujourd’hui, elle se dit prête à livrer une bataille à sa fille. "Si je ne peux pas faire autrement, oui, je suis prête à la bagarre", confie la milliardaire. "Parce qu’elle ne me ménage pas. Parce que je ne suis pas seule, il y a des gens qui travaillent avec moi, qui sont dans l’affaire, qui travaillent .. alors si elle met un coup de pied là-dedans…" poursuit Liliane Bettencourt.

"Ma fille ne me ménage pas" :

A la question de savoir si elle se sent harcelée par sa fille, la milliardaire répond : "parce qu’elle n’a rien d’autre de mieux à faire. Je ne sais pas si c’est son propre sentiment, ce n’est pas facile de harceler, moi je n’ai pas l’habitude, mais je veux dire harceler, c’est emmerdant".

"Je ne sais pas si elle est assez zinzin pour continuer"

"Il faut vraiment être très bien soutenu dans la vie. Je ne sais pas si elle est assez zinzin pour continuer. Elle l’a (NDLR : le caractère), en gros, parce que je la dérange évidemment. Mais pour faire des choses dans la vie, il faut avoir de la force. Je ne sais pas si elle a cette force-là" conclut l'héritière de l'Oréal.

Mère et fille se sont à nouveau affrontées par communiqué et par presse interposés, début octobre, après que Françoise Meyers-Bettencourt a déposé une nouvelle requête devant le juge des tutelles pour faire constater la situation de faiblesse de sa mère. Liliane Bettencourt avait alors menacé de porter plainte contre sa fille. Avant de passer à l’acte quelques jours plus tard.

La santé de Liliane Bettencourt est au coeur de l'affaire qui l'oppose à sa fille. Mais l'héritière de l'Oréal l'affirme, elle va bien. "Qu'est-ce quelle a ma santé ? Je vais bien !", assure-t-elle. Et d’ajouter : "Si on m'abuse, c'est que je me laisse abuser, tant mieux pour moi. Qu'on me laisse vivre !"

"Quand c'est plat, je m'emmerde !" :

Dans cet entretien, l’héritière de l’Oréal revient aussi sur ses relations avec le photographe François-Marie Banier. Elle reconnaît que le photographe lui a fait "plus de bien que de mal". Avant d’ajouter : "Il m’a fait comprendre aussi que le bien avait des limites".

"Banier sait manœuvrer" :

François-Marie Banier est visé par une enquête pour abus de faiblesse sur Liliane Bettencourt. L’artiste est soupçonné par la fille de la milliardaire, Françoise Meyers-Bettencourt, d'avoir extorqué un milliard d'euros de dons à l'octogénaire grâce à son emprise psychologique.

Réécoutez l'intégralité de l'interview de Liliane Bettencourt au micro de Marc-Olivier Fogiel