Euthanasie : "les infirmiers n’ont pas fait ce métier pour donner la mort"

  • A
  • A
Euthanasie : "les infirmiers n’ont pas fait ce métier pour donner la mort"
Didier Borniche, président de l'Ordre national des infirmiers@ MAXPPP
Partagez sur :

VOTRE CHOIX D’ACTU DU 17 JANVIER – L’ordre des infirmiers présente dix propositions pour améliorer la fin de vie et s’oppose à l’euthanasie.

Chaque jour avec "Votre choix d’actu", Europe 1 vous propose de définir un thème qui sera approfondi dans Europe midi – Votre Journal animé par Wendy Bouchard.

Dès 9h, rendez-vous sur la page d’accueil d’Europe1.fr pour voter. Vous pouvez le retrouver sur www.europe1.fr/Info/Votrechoixdactu

>>>Vendredi 17 janvier, vous avez été 59% à faire "Votre choix d’actu"  sur la décision de justice rendue jeudi 16 janvier, concernant l’affaire Lambert, qui s’oppose à son euthanasie passive, donc à cesser de l’alimenter. Didier Borniche, président de l’Ordre national des infirmiers, s’exprimait dans Europe midi – Votre journal sur cette décision. "Je pense à Vincent, parce que peu le savent, mais c’est un confrère" assure-t-il. Précisant qu’il n’a pas à commenter une décision de justice, il remarque que "la division de cette famille est aussi celle de la société" et en appelle à un débat "apaisé et dépassionné".

Parmi les propositions de l’Ordre, des directives anticipées qui soient "opposables". De son vivant, on pourrait de manière formelle faire savoir à sa famille si on souhaite un "acharnement" thérapeutique ou non. Autre proposition : une "formation obligatoire" pour le personnel soignant demande Didier Borniche concernant la Loi Léonetti de 2005 qui règlemente la fin de vie.



La France a-t-elle besoin d'une première dame?par Europe1fr

Didier Borniche souligne que le personnel soignant est "de manière fréquente" confronté à la question de la fin de vie. Il déplore la solitude des infirmiers notamment. "Il se retrouve, malheureusement, très souvent tout seul dans ces moments-là" souligne-t-il. L’ordre des infirmiers s’oppose de manière claire à l’euthanasie "les médecins, les infirmiers n’ont pas fait ce métier pour donner la mort" assène-t-il. Didier Borniche propose une "réflexion collective" intégrant le personnel soignant pour clarifier la situation.