Euthanasie : Bonnemaison reste libre

  • A
  • A
Euthanasie : Bonnemaison reste libre
@ Europe 1
Partagez sur :

Le médecin urgentiste a été laissé mardi matin en liberté sous contrôle judiciaire.

La cour d'appel de Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques, a décidé mardi de maintenir en liberté sous contrôle judiciaire le médecin urgentiste Nicolas Bonnemaison, accusé d’euthanasie. L'urgentiste âgé de 50 ans avait été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire mi-août, une décision contestée par le parquet.

L’Ordre national des médecins a par ailleurs l'intention d'engager des poursuites disciplinaires contre le docteur de Bayonne, accusé d'avoir provoqué la mort de sept patientes présentées comme étant agonisantes. L'Ordre, instance régulatrice de la profession, est allé à l'encontre de la décision de son conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, qui ne demande pas de sanctions.