Éthylotests anti-démarrage : c'est parti

  • A
  • A
Éthylotests anti-démarrage : c'est parti
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le décret, paru mercredi, impose ce système à certains auteurs de délits routiers.

Les éthylotests anti-démarrage entrent progressivement en vigueur en France. Leur objectif : lutter contre la récidive de l'alcool au volant. Jusqu'ici, ce système était obligatoire depuis 2010 dans les autocars neufs réservés au transport d'enfants. Mais selon le décret d'application paru mercredi au Journal Officiel, les éthylotests anti-démarrage (EAD) pourront désormais être imposés aux auteurs de conduite en état d'ivresse, pour une durée maximale de cinq ans.

Ils devront installer à leurs frais l'outil sur leur véhicule, et souffler dedans afin de pouvoir démarrer, à condition que le taux d'alcoolémie soit inférieur au seuil fixé.

Efficacité à l'étranger

Plusieurs pays expérimentent le système depuis plusieurs années et semblent satisfaits du résultat. Au Québec, où 60.000 personnes ont participé au programme depuis 1997, la récidive a baissé de 80% pour ceux condamnés pour la première fois, et de 74% pour les récidivistes.

Cependant, les équipes de recherche ayant étudié la question ont noté qu'une fois l'appareil retiré, les chiffres dégringolaient. Pour un résultat sur le long terme, de nombreux programmes ont décidé d'intégrer des mesures de contrôle et d'accompagnement, comme en Haute-Savoie, région-pilote depuis 2004.

1.500 euros d'amende en cas de contournement

Aujourd'hui, la loi impose un stage de sensibilisation à la sécurité routière aux personnes condamnées. Si elles contournent le EAD, elles risquent une amende de 1.500 euros. Certaines associations espèrent que le système sera renforcé, imposant au conducteur de souffler dans l'éthylotest toutes les 15 à 45 minutes, pour éviter qu'une autre personne que le conducteur ne démarre la voiture.

Reste la question du coût du matériel, entièrement à la charge de l'automobiliste. L'installation d'un EAD coûte en moyenne 1.000 euros, mais il est possible d'en louer autour de 130 euros par mois.