Et le nuage de cendres revint…

  • A
  • A
Et le nuage de cendres revint…
@ REUTERS
Partagez sur :

Il est attendu dans le sud de la France samedi soir. Le trafic aérien est perturbé.

Le sud de la France devrait être touché samedi en fin de journée, ainsi que la nuit prochaine, par le nuage de cendres volcaniques venu d’Islande. D’après Météo France, le nuage, qui se dirige en direction de la péninsule ibérique, serait repoussé vers la France en raison d’une perturbation. D’après l’agence européenne Eurocontrol, il pourrait atteindre Barcelone et Marseille. Une nouvelle qui intervient à quelques jours de l'ouverture du festival de Cannes, mercredi.

De fortes concentrations

"Une dépression est en train de se creuser au large de l'Espagne et du Portugal qui va repousser les cendres en direction du sud-ouest et à cause d'elle, le nuage devrait toucher en fin de journée ou cette nuit la moitié sud de la France", a expliqué Roxane Désiré, ingénieur prévisionniste à Météo France. Sur Europe 1 samedi, Patrick Gallois, de Météo France, a précisé : "on pourrait avoir des concentrations de particules notables en-dessous de 6.000 mètres d'altitude, suffisamment importantes pour gêner la circulation aérienne". Cependant, si elle tombe "en quantité suffisante", la pluie prévue dans le sud de la France dimanche pourrait permettre de disperser les cendres.

Il s’agit de concentrations "plus fortes que lors du précédent épisode de la mi-avril". L’Espagne a déjà fermé 15 aéroports jusqu’à 18 heures samedi à cause de ce panache de cendres. Ils sont tous situés dans le nord du pays. 104 vols ont également été annulés au Portugal. En Europe, 25.000 vols sur les 30.342 prévus samedi pourraient être assurés, selon l'agence Eurocontrol.

Un vol test d'Air France

De son côté, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), a estimé que le trafic aérien ne serait pas perturbé dans le sud de la France jusqu'à lundi midi. Air France doit néanmoins effectuer un vol test samedi après-midi, afin de s'assurer de la sécurité de la zone.

L’éruption du volcan Eyjafjöll, en Islande, a débuté le 14 avril. Le nuage de cendres a paralysé le trafic aérien d’Europe occidentale pendant une semaine.