Entre 1 et 3 millions de manifestants

  • A
  • A
Entre 1 et 3 millions de manifestants
@ REUTERS
Partagez sur :

Les syndicats jugent que la journée est une réussite, l'Elysée évoque "une baisse sensible".

L’enjeu est simple : les syndicats ont-ils réussi à mobiliser autant de manifestants que lors de la précédente journée d’action ? La bataille des chiffres a déjà commencé : les syndicats ont annoncé une mobilisation en hausse, proche des 3 millions de manifestants, les forces de police ont au contraire livré des chiffres souvent en baisse.

Satisfecit des syndicats

Les syndicats étaient confiants, les chiffres de mobilisation les ont rassurés. La CGT estime que 3 millions de personnes sont descendus dans les rues sur l'ensemble du territoire, la CFDT a de son côté annoncé 2,9 millions de manifestants. La mobilisation a donc été plus forte que le 7 septembre, où 2,7 millions de personnes avaient défilé.

La journée de mobilisation contre la réforme des retraites est "réussie", a jugé jeudi au début du cortège parisien Annick Coupé, porte-parole de l'union syndicale Solidaires (Sud), observant qu'"en terme de manifestations, c'est plus important que le 7 septembre".

"Pari gagné (…) Aujourd'hui, on a plus de manifestants que les dernières fois", avait renchéri François Chérèque, secrétaire général de la CFDT, au départ du cortège parisien.

Le nombre de manifestants a ainsi dépassé ceux de 1995 et 2003, quand respectivement 2,2 et 2 millions de personnes étaient descendus dans la rue. Cette journée d'action atteint ainsi une niveau de mobilisation équivalent au pic de 2006, lorsque 3 millions de personnes avaient manifester contre le projet de loi CPE.

Le gouvernement nuance

A l'inverse, ils ne sont que 997.000 a être descendus dans la rue pour manifester, selon le ministère de l'Intérieur. Ce dernier "observe une baisse" par rapport au mouvement du 7 septembre où 1.120.000 manifestants avaient été recensés.

L'Elysée observe donc une "baisse sensible" des grévistes et y voit peut-être un signe d'"adhésion" à la réforme des retraites. Au départ de la manifestation parisienne, à 14 heures, 40.000 personnes étaient réunies selon la Préfecture de police, soit "7.000 de moins" que le 7 septembre. Le gouvernement table sur la lassitude des Français et sur une certaine division du front syndical sur la suite.

Mobilisation stable en province

A Marseille, les syndicats font état d'une participation "au moins égale" à celle du 7 septembre et, devant l'affluence, ont pris la décision de scinder le cortège en deux. Les syndicats ont avancé un chiffre de 220.000 personnes, contre 200.000 personnes le 7 septembre. La police avait de son côté dénombré 27.000 manifestants sur le Vieux port. A Montpellier, ils étaient entre 18.000 et 60.000 manifestants.

A Bordeaux, 120.000 manifestants ont été recensés par la CGT, contre 37.000 selon la police. La manifestation a rassemblé jeudi à Toulouse 120.000 personnes selon les syndicats, 25.000 selon la police. Au début du mois, ils étaient environ 110.000 manifestants selon les organisateurs, 32.000 selon la préfecture. A Nantes, ils étaient entre 31.000 et 80.000

A Lyon, la participation est en hausse selon la police et les organisateurs : 36.000 personnes ont défilé selon les syndicats, 18.000 selon la police. Le 7 septembre dernier, les manifestants étaient entre 16.000 et 30.000. A Rouen, entre 15.000 (police) et 65.000 (syndicats) personnes ont défilé. A Strasbourg, ils étaient entre 7.700 à 22.000 manifestants, des chiffres en hausse selon les syndicats et la police.

RÉAGISSEZ - Cette journée de grève est-elle une réussite ?